IKEA lance “Relax” : le clip décomplexant sur la vie à la maison

Ikea Relax

IKEA lance “Relax” : le clip décomplexant sur la vie à la maison

Chaque année, IKEA mène une étude approfondie sur « La vie à la maison » qui s’intéresse notamment aux comportements sociaux liés à la vie à la maison dans le monde entier. Après les rapports 2015 & 2016, établis sur la base de recherches et d’études dans divers domaines ou encore d’entretiens avec des experts académiques, IKEA en a conclu que nous avons tous des exigences importantes en la matière, à la recherche d’une perfection vantée par les médias et réseaux sociaux.

Cette forte pression sociale peut parfois nous stresser voire nous empêcher de profiter des meilleurs moments à la maison, lorsque vient l’heure de recevoir des amis, de cuisiner et de profiter d’un chez soi accueillant. Dans un clip amusant, IKEA ironise sur cette pression que l’on se met souvent tout seul pour exister sur les réseaux sociaux. Une façon de dire non à une vie inutilement exigeante pour une vision définitivement plus « Relax » !

N’oublions pas que partager nos vies à nos amis (mais aussi à des étrangers), c’est aussi se mettre en scène. Le partage est une bonne chose en soi, mais cela implique forcément des comparaisons et des attentes constantes. Cela peut vous inspirer – ou vous stresser…

La maison est un lieu où l’on pouvait se mettre à l’abri, échapper aux sollicitations du monde extérieur, se relâcher pour être soi-même sans apparat ni artifice. Les études diligentées par IKEA montrent qu’aujourd’hui encore on aspire à la même quiétude mais que cela est beaucoup plus difficile à atteindre depuis l’essor des réseaux sociaux et des moyens de communication modernes. On est passé maître dans l’art de se compliquer l’existence dans nos maisons !

Le Clip Relax nous rappelle qu’il suffit de le vouloir pour dire non au stress extérieur, aux modèles de perfection que l’on s’évertue à reproduire sans jamais y parvenir (ce qui est normal !).

Voici donc nos attentes quand il s’agit de vivre à la maison :

Attente nº1 :
Il faut tout le temps passer de bons moments en famille et entre amis.

La réalité :
C’est difficile à faire.
Alors que 73% des gens disent qu’ils cuisinent pour se sentir chez eux, 42% disent qu’ils n’ont pas le temps de cuisiner tous les jours. 34% des personnes vivant seules souhaiteraient pouvoir manger avec d’autres personnes plus souvent.
Alors…
Ne perdons pas de vue que l’on peut passer des bons moments sous de très nombreuses formes. Par exemple, en cuisinant ensemble le repas qui sera dégusté ensemble…

Attente nº2 :
Les réseaux sociaux unissent les gens et les inspirent.

La réalité :
C’est le cas, mais ils fixent aussi des niveaux d’attente impossibles et font qu’on ne se sent pas à la hauteur. Les réseaux sociaux ont une place importante dans nos foyers : 23% des gens pensent qu’un bon wifi est plus important qu’un espace dédié à la socialisation à la maison. 60% des gens disent qu’ils utilisent les réseaux sociaux pour trouver des idées culinaires. 16% des 18-29 ans mangent et boivent pendant qu’ils sont en ligne. 15% de ces jeunes disent qu’ils postent des photos en mangeant. Comment toute cette délicieuse inspiration affecte nos performances culinaires?
Alors…
Et si vous pouviez arrêter de vous comparer aux autres et reconnaître vos mérites ?

Personne n’est parfait. Et nos confessions en cuisine le prouvent. N’hésitez pas à cuisiner comme si personne ne regardait. Même si le résultat est plein de grumeaux ou à moitié cuit, partagez-le avec fierté ! Ou choisissez de vous déconnecter un peu et reconnectez-vous avec vos amis en personne, si vous en avez envie. Poster ou ne pas poster – à vous de décider.

Attente nº3 :
Une maison doit être spacieuse et accueillante.

La réalité :
Les gens trouvent leurs maisons trop petites ou pas assez jolies pour y inviter des gens.
Il existe une pression pour maintenir les apparences. On se sent plus à l’aise quand notre cuisine est propre et bien rangée. 39% des gens disent que le désordre à la maison les dérange au moins une fois par semaine. Les gens pensent que leurs cuisines doivent être parfaites, tout comme ce qu’ils y font.

Alors…
Et si l’imperfection était suffisamment parfaite ?
N’importe quel lieu peut être beau. Même un petit espace recèle plein de possibilités. C’est votre cuisine – soyez intelligent avec l’espace que vous avez et organisez-le comme vous voulez. Apprenez des raccourcis pour ranger après le repas. Dînez où vous voulez – il suffit de pas grand chose. Si vous aimez faire des origamis avec vos serviettes, allez-y. Si vous voulez utiliser vos serviettes restantes pour votre prochaine soirée, faites-le. C’est votre façon de faire qui compte. Être en bonne compagnie est plus important que le cadre, ne croyez-vous pas?

Attente nº4 :
Nous devons faire de meilleurs choix, plus respectueux de l’environnement, en ce qui concerne la nourriture.

La réalité :
C’est difficile et on se sent toujours coupable de ne pas faire mieux.
Il y a une conscience croissante de notre impact sur la planète et du nécessaire changement de notre comportement. En moyenne, 15% des gens se sentent coupables de posséder trop de choses. 25% des urbains se sentent coupables de la quantité de nourriture qu’ils jettent. Un foyer sur cinq achète trop de boisson ou de nourriture par accident.

Alors…
Et si vous ne réfléchissiez pas trop ?
Il y a beaucoup de manières simples d’avoir une vie plus saine et plus respectueuse de l’environnement. Cela peut être aussi simple que le « régime visuel », où la nourriture que vous voyez est celle que vous consommez. Pas de stress, pas de déchets ! Un peu de préparation peut aider. Vous récompenser chaque fois que vous recyclez transformera une corvée en plaisir. Et de nouvelles options, comme une version végétarienne de nos célèbres boulettes de viande et sandwich de saumon, vous permet de manger de manière saine et responsable en même temps.

Article sponsorisé

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here