Iliade, Homère revu et corrigé en mode Rock’n’Roll sur la scène du Lucernaire

L'Iliade
L’Iliade, mise en scène de Damien Roussineau et Alexis Perret, Le Lucernaire

Iliade, Homère revu et corrigé en mode Rock’n’Roll sur la scène du Lucernaire

La scène du Lucernaire se transforme en vieux grenier pris d’assaut par deux marmots devenus grands et se remémorant leurs joutes enfantines au rythme d’Homère. Damien Roussineau et Alexis Perret extirpent tous les objets à leur disposition dans un bric à brac foisonnant et inventif. Les brosses à balais se changent en coiffes grecques et les serpillères se transforment en armures au son des vers de l’Iliade traduits par Jean-Louis Backès. Achille et Hector reprennent vie pour le récit d’un épisode clé du siège de Troie par les troupes grecques. Pas de cheval de Troie mais le récit éternel de la lutte des hommes sous les yeux amusés et complices de dieux farceurs. Une pièce qui marie à merveille le classicisme et le moderne dans une farandole de tableaux invraisemblables.

Eternel Homère

S’il est bien un auteur sur lequel le temps n’a pas de prise, c’est bien Homère. Ses Iliade et Odysée traversent les millénaires sans jamais perdre de leur puissance évocatrice. L’honneur bafoué d’un mari souhaitant retrouver sa femme enlevée n’a beau être qu’un prétexte pour une lutte à morts aux innombrables victimes, les péripéties autant que les personnages abondent dans un récit qui multiplie les coups de théâtres. Les deux comédiens interprètent à tour de rôles troyens, atrides, achéens et mirmidons qui passent en coup de vent dans une mise en scène cadencée en diable qui les fait s’époumoner et traverser la scène sans ménagement. Car les textes sont déclamés avec aisance pendant que pirouettes et cascades mettent à dure épreuve la condition physique (parfaite!) des comédiens. S’en ressent une bonne humeur communicative qui fait rire et sourire un public acquis à la cause de ses amoureux d’Homère. 1h20 ne sont pas suffisants pour évoquer l’intégralité de l’Iliade mais la partie la plus héroïque est évoquée avec bonheur dans une pièce qui passe bien trop vite. Jusqu’à la mort d’Hector sous les coups d’Achille et la récupération de son corps par un père éploré, la pièce captive une audience charmée par les procédés techniques (?) utilisés.

Un joyeux capharnaüm transformé en scène de théâtre

Les deux personnages utilisent une somme d’objets du quotidien pour monter leur pièce. Skateboard, manteau de fourrure et passoires sont utilisés pour étayer l’action, et le public en redemande, complètement conquis par l’inventivité de cette mise en scène faite volontairement de bric et de broc. La couleur jaune des grecs fait fasse à la couleur rouge des troyens et chacun des comédiens interprète à tout de rôle tous les acteurs de l’intrigue. La pièce devient tourbillon quand Héra succède à Athéna qui succède à Hector qui prend la place de Poséidon sans que jamais le rythme ne faiblisse. Les deux comédiens ont l’air de s’amuser comme des fous et chacun pouffe littéralement aux quelques trous de mémoire de son acolyte, à se demander s’ils n’ont pas fait un pari pour savoir qui connaitra le plus d’absences, avec une bonne bière à la clé. Le duo mérite le plus grand des respects pour cette relecture à la fois fidèle et bidonnante d’un classique de la littérature universelle. Et quand les chaussettes pleuvent sur le public pour figurer le flot des lances projetées par les belligérants, c’est un bonheur absolu. Après enquête, les chaussettes étaient apparemment propres. Ouf.

Iliade joue le jeu de la vraisemblance littéraire à travers des jeux d’enfants maintes fois répétés. Les deux comédiens emportent le public dans leur folie pour un moment de théâtre absolument jouissif. Qu’il est bon parfois de jouer avec les classiques pour se les réapproprier et en offrir une lecture à la fois bidonnante et scrupuleusement exacte. Un délice à découvrir jusqu’à début février sur la scène du Lucernaire!

Dates :  du 6 décembre au 4 février, mardi au samedi à 18h30, dimanche à 15h
Lieu : Le Lucernaire (Paris)
Metteur en scène : Damien Roussineau, Alexis Perret
Avec : Damien Roussineau, Alexis Perret

Note
Originalité
Mise en scène
Jeu des acteurs
Texte
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

1 commentaire

  1. Ce spectacle nous emporte dans un tourbillon d’inventions. Une partie de l’Iliade jouée par deux grands enfants, aidés par un bric à brac d’accessoires plus comiques les uns que les autres…un moment de théâtre qui laissera des traces!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here