Intense moment de théâtre avec Racine ou la leçon de Phèdre au Théâtre de Poche Montparnasse

Racine ou la leçon de Phèdre
Racine ou la leçon de Phèdre, Théâtre de Poche Montparnasse

Intense moment de théâtre avec Racine ou la leçon de Phèdre au Théâtre de Poche Montparnasse

Racine ou la leçon de Phèdre vous plonge dans ce XVIIe siècle central pour le théâtre français avec quelques uns de ses plus illustres représentants. C’est un tsunami avec Corneille, Molière… et surtout Jean Racine. Anne Delbée mêle éléments biographiques et extraits d’oeuvres dans une farandole d’anecdotes et de tirades enchanteresses, pour une prestation enivrante.

Orfèvre de la langue française, tragédien de génie, cauchemar des collégiens en goguette, Jean Racine est tout ça à la fois et bien plus. Anne Delbée lui rend hommage dans un seul en scène éblouissant de maestria. Après une première étape récente et pleine de promesses au Théâtre de la Contrescarpe, la metteur en scène et tragédienne transforme l’essai avec une transcription qui marquera la saison théâtrale au Théâtre de Poche Montparnasse. La scène, plus grande et plus aérée, est nettement plus adaptée à son déploiement d’énergie. La proximité avec le public est immédiate et créée une connivence enthousiasmante 1h30 durant.

Racine, figure tutélaire d’Anne Delbée

Anne Delbée retrace l’existence homérique de cet enfant de la balle devenu un symbole flamboyant du théâtre français. Ce contemporain de Louis XIV a livré quelques uns des moments les plus marquants du livret national, avec Britannicus, Bérénice, Andromaque… et surtout Phèdre. Son maniement éblouissant des alexandrins n’a cessé de fasciner autant les amoureux de la langue française que les aficionados de théâtre.

Encore faut-il savoir jouer du Racine, ce que la comédienne exprime parfaitement, armée de son impeccable diction, riche de force et de nuances. Sa carrière entière a toujours été placée sous la figure tutélaire de Racine, ne cessant jamais de l’adapter sur les plus grandes scènes. Phèdre à la Comédie Française, trilogie Racine (Andromaque, Bérénice, Phèdre) au Festival d’Avignon, Anne Delbée n’a jamais cessé de clamer son amour pour l’auteur de théâtre.

Le triomphe de Racine ou la leçon de Phèdre

La truculence de la comédienne le dispute à l’émerveillement d’entendre quelques unes des plus célèbres tirades de la langue française. Anne Delbée respire le théâtre comme d’autres l’encens et Racine est son oxygène. Sa passion est communicative et nombreux seront ceux qui se replongeront dans l’oeuvre du tragédien pour prolonger le plaisir. Elle ne se ménage pas, enchainant numéros de danse et mises en situations élégiaques.

La sobre scénographie met en avant les jeux de lumière avec des musiques emblématiques du XVIIe, Bach et Lulli en tête. Des vidéos elliptiques illustrent la démonstration pour en souligner les moments les plus emblématiques. Amours, trahisons, triomphes, Anne Delbée ravive une existence mal connue mais si évocatrice que l’audience fait un triomphe final à une pièce qui transporte et fascine.

Le Théâtre de Poche Montparnasse débute sa saison 2016/2017 avec une pièce appelée à faire un triomphe. La beauté du sujet et la force déployée par la comédienne séduisent et donnent envie d’y retourner. Rien de moins.

Dates :  à partir du 27 aout 2016
Lieu : Théâtre de Poche Montparnasse (Paris)
Metteur en scène : Anne Delbée
Avec : Anne Delbée

Note
Originalité
Mise en scène
Texte
Jeu de l'actrice
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here