J.J. Abrams ou l’éternel recommencement (Playlist Society)

J.J. Abrams ou l'éternel recommencement
J.J. Abrams ou l’éternel recommencement, libre d’Errant Desbois, éditions Playlist Society

J.J. Abrams ou l’éternel recommencement (Playlist Society)

 

Souvenez-vous, l’annonce de la prise en main par J.J. Abrams de l’épisode VII de Star Wars avait fait s’extasier les fans du monde entier. L’espoir d’une suite digne de ce nom mêlant respect des codes et éléments nouveaux laissait augurer d’un vrai rebond d’une saga que la prélogie avait quelque peu compromise des années auparavant. Erwan Desbois osculte avec talent la magie J.J. Abrams dans 128 pages aussi riches que didactiques pour mieux comprendre les origines de l’aura qui entoure un auteur réalisateur producteur aussi doué que précoce.

Qui es-tu J.J. Abrams?

L’ouvrage J.J. Abrams ou l’éternel recommencement rappelle bien que le réalisateur dirigea à 35 ans seulement la série Alias qui décida Tom Cruise à le choisir pour diriger le 3e (et meilleur?) volet de Mission Impossible. Première réalisation et premier coup de maitre pour celui qui scénarisa notamment Armageddon durant ses années dans l’ombre. Avec un constat à l’évidence définitive: J.J. Abrams marche sur l’eau et chacune de ses productions rencontre un succès public immédiat avec un accueil critique au pire respectueux, comme son plus grand modèle avant lui, le grand Steven Spielberg. L’homme derrière la résurrection flamboyante des sagas Star Trek, Star Wars et Mission Impossible façonne la culture populaire en réussissant à faire le grand 8 (le Super 8?) entre résultats à milliards et qualité scénaristique. Ce grand mystère contemporain a stimulé Erwan Desbois pour analyser les raisons d’un tel succès et apporter quelques pistes éclairantes d’explication.

Le réalisateur de la réinvention

Passé par la case Script doctor pour retravailler des scénarios bancals, J.J. Abrams a monté un à un tous les échelons pour devenir l’auteur-producteur aujourd’hui reconnu, celui qui impose aux studios ses visions et ses propres codes. La série Lost l’a vu tenir en haleine la planète entière et il peut maintenant travailler avec Disney pour Star Wars et Paramount pour Star Trek pour produire et/ou réaliser des rebootremake, reprises ou hommages qui creusent un sillon à la fois personnel et universel. Erwan Desbois allie un style direct et des références encyclopédiques pour dévoiler un personnage hors du commun, celui de ceux qui ne doutent jamais de leur capacité à renverser des montagnes. Rey qui lâche son Je peux le faire devant les commandes du Faucon Millenium qu’elle n’a jamais piloté, c’est un peu la métaphore d’un homme qui ne tremble pas pour s’imposer et mettre Hollywood à ses pieds.

Playlist Society s’est fait le spécialiste des ouvrages synthétiques qui analysent en profondeur des phénomènes culturels, sans remplissage ni contenu inutile. J.J. Abrams ou l’éternel recommencement ne déroge pas à la règle et offre un éclaircissement aussi agréable à lire qu’intellectuellement satisfaisant pour mieux comprendre les raisons d’un succès mondial.

RESUME DE L'EDITEUR ET INFOS

J.J. Abrams ou l'éternel recommencement
J.J. Abrams ou l’éternel recommencement, libre d’Errant Desbois, éditions Playlist Society

En moins de quinze ans, J. J. Abrams s’est imposé comme l’une des figures phares d’Hollywood. Créateur de séries qui ont redéfini le genre (Alias, Lost et Fringe), réalisateur à la tête d’énormes franchises (Mission Impossible, Star Trek et Star Wars), et producteur de renom via sa société Bad Robot, il est devenu le nouvel homme-orchestre du cinéma américain, s’inscrivant ainsi dans la lignée de son mentor Steven Spielberg. Se distinguant par son désir de préserver l’équilibre entre la part de l’auteur et celle de l’entertainer, il s’assure que ses créations peuvent toucher le plus grand nombre tout en puisant constamment dans des thèmes qui lui sont chers.

Son œuvre est traversée par l’idée fixe de la réinvention. Quels que soient les différents noms qu’on lui donne – reboot, remake, reprise, hommage –, il s’agit toujours pour lui d’interroger la question de l’héritage du cinéma. J. J. Abrams ou l’éternel recommencement explore à quel point l’histoire cinématographique est une boucle, et cherche à répondre à cette question : comment dépasser ses modèles tout en marchant dans leurs pas ?

Date de parution : le 18 octobre 2017
Auteur : Erwan Desbois
Editeur : Playlist Society
Prix : 14 € (128 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Richesse du contenu
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here