J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd, un film de Laetitia Carton

J avancerai vers toi avec les yeux, un film de Laetitia Carton
©Epicentre Films

J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd, un film de Laetitia Carton

Publik’Art avait déjà vu et apprécié un documentaire très original de Laetitia Carton qui portait sur une autobiographie en bande dessinée : Edmond, un portrait de Baudoin. Laetitia a le don de nous faire entrer dans le monde des gens qu’elle aime.

Ce film nous donne envie d’apprendre la Langue des signes de façon à pouvoir communiquer avec eux.

Cette fois-ci Laetitia Carton réalise un très beau documentaire avec J’avancerai vers toi avec les yeux. Elle a mis plusieurs années à le réaliser, ce film qu’elle devait coréaliser avec son ami sourd, Vincent. Mais Vincent en a décidé autrement. Du coup, Laetitia Carton ne laisse pas tomber leur projet et le titre de son film, J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd, résume parfaitement dans quel état d’esprit elle se trouve quand elle réalise ce film, une sorte d’hommage à Vincent, décédé il y a dix ans. Comme une dernière lettre qu’elle lui écrit où elle dévoile tout ce qu’elle sait du monde de Vincent, grâce à lui, tout ce qu’elle a découvert du monde des Sourds, et non des malentendants qui est synonyme de handicap. Un Sourd n’est pas une personne handicapée, mais une personne à part entière qui a droit de vivre pleinement sa vie. Elle va travailler 6 ans sur son film ! Du coup, on voit l’évolution des enfants, par exemple le petit Théo, découvert en maternelle, très perturbé, et qu’on retrouve plus tard en CM2, complètement intégré.

Ce documentaire, J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd, nous permet de prendre conscience de notre difficulté à nous, entendants, de ne pas percevoir un Sourd comme une personne handicapée. Une Loi oblige de faire un examen à 2 jours de vie pour savoir si le bébé est sourd ou non. Mais pourquoi donc la médecine ne laisse-t-elle pas vivre en paix les Sourds ? Pour cela, il faudrait déjà que la société accepte la différence et que la Langue des signes soit enseignée à l’école, comme toute autre langue vivante. Ainsi le monde des Sourds serait-il plus proche du monde des entendants. Et leur vie en serait grandement facilitée.

En fait la surdité gêne davantage les gens dit normaux, que les Sourds eux-mêmes. Il est vrai que les Sourds ont un regard merveilleux, qui transperce l’autre. Ils sont à ‘écoute l’un de l’autre, beaucoup plus que nous. Et surtout, ils sont si gais ! Mais leur vie est difficile dans ce monde où pas grand chose est fait pour eux depuis le traité de Milan en 1880 qui interdit l’enseignement de la langue des signes à l’école. Et depuis, on les force à oraliser. La perte de la Langue des signes a été le début de leurs grandes difficultés de communication. Il n’y a pas une Langue des signes, mais chaque pays, presque chaque région à la sienne, en rapport à la culture locale. Mais très facilement compréhensible pour tous les Sourds.

Cette soirée-rencontre, hier soir à Bayonne, avec la réalisatrice, et Josiane qui « joue » aussi dans le film (qui est sourde et a deux enfants entendants) a été très intéressante. Les interventions de personnes sourdes, très nombreuses dans la salle et souvent très jeunes, nous ont révélé un autre monde à la fois si éloigné et si proche de nous ! Cela nous a donné envie d’apprendre la Langue des signes de façon à pouvoir communiquer avec eux. On peut regretter que dans le film, on ne voit aucun sourd communiquer via son téléphone portable. Car il est évident que les portables représentent une petite révolution pour eux ! Ils peuvent communiquer comme tout le monde et surtout avec tout le monde ! Et Facebook est leur nouvel allié. Le film de Laetitia n’en parle pas du tout et c’est sans doute dommage… C’est un regard positif vers la communication d’aujourd’hui et de demain.

Dans le film, la chanteuse Camille interprète une très belle chanson qu’elle met en scène avec les Sourds et leur Langue des signes. C’est d’une beauté à couper le souffle ! Un grand bravo à la réalisatrice Laetitia Carton qui rend un très bel hommage à son ami Vincent et qui, à travers lui, transmet un message d’amour envers les Sourds et aussi d’espoir. On espère que l’Education nationale visionnera son film et ouvrira davantage d’écoles bilingues. Notre regard sur les Sourds ne peut que changer après ce film et ensemble, nous avancerons vers eux avec les yeux, et avec le cœur d’un sourd.

[vc_text_separator title=”SYNOPSIS ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]


J avancerai vers toi avec les yeux, un film de Laetitia CartonCe film est adressé à mon ami Vincent, mort il y a dix ans. Vincent était Sourd. Il m’avait initiée à la langue des signes. Je lui donne aujourd’hui des nouvelles de son pays, ce monde inconnu et fascinant, celui d’un peuple qui lutte pour défendre sa culture et son identité.

Sortie : le 20 janvier 2016
Durée : 1h45
Réalisateur :  Laetitia Carton
Genre : Documentaire

[vc_text_separator title=”BANDE ANNONCE” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here