Une Kate Winslet prodigieuse dans le nouveau film de Woody Allen Wonder Wheel

Wonder Wheel
Wonder Wheel, film de Woody Allen, Copyright Mars Films

Une Kate Winslet prodigieuse dans le nouveau film de Woody Allen Wonder Wheel

Depuis toujours, Woody Allen a pris la bonne habitude de réaliser un film tous les ans pour des résultats qui varient du passable au très bon. Qui ne manque jamais ce rendez-vous annuel sait que l’ambiance varie entre comédies plutôt légères et films plus sombres, voire dramatiques. Wonder Wheel s’inscrit dans la deuxième catégorie avec une héroïne tiraillée entre rêves déçus et réalité désenchantée. Kate Winslet est au centre du film et devient une nouvelle égérie allenienne dans la droite lignée de Cate Blanchett dans Blue Jasmine. Son personnage illumine le film grâce à une prestation flamboyante qui subjugue le spectateur.

Un scénario simpliste au coeur des années 50

Dans l’imaginaire américain, les années 50 correspondent à un âge d’or incessamment évoqué au cinéma depuis American Graffiti de George Lucas sorti en 1973. Woody Allen y situe l’action de Wonder Wheel en se concentrant sur l’envers du décor avec 4 outsiders qui vivent en marge du rêve américain. Ginny (Kate Winslet) est au centre du dispositif, mère divorcée et remariée qui n’a jamais pu réaliser son rêve de percer dans le monde du showbiz. Son nouveau mari Humphy (James Belushi) gère un manège dans le parc d’attractions de Coney Island et loue un appartement juste en face de la grande roue, cause de tourments pour son épouse fatiguée du bruit continuel et sujette à d’incessantes migraines. Préoccupée par son fils Richie (Jack Gore) pyromane en herbe, Ginny s’éprend du séduisant maitre nageur Mickey (Justin Timberlake) et espère pouvoir partir avec lui pour enfin trouver le bonheur. Mais l’irruption de la fille d’Humphy Carolina (Juno Temple) remet tout en cause. Plus jeune et plus séduisante qu’elle, Carolina devient une rivale pour Ginny en s’accaparant les bonnes grâces d’Humphy et bientôt de Mickey. Woody Allen imagine un scénario digne d’un soap opéra mais sait y apporter les quelques touches dramatiques nécessaires et inopinées pour pimenter le tout. Et pour cela, il se base comme souvent sur des acteurs en grande forme.

Kate Winslet au firmament

Wonder Wheel aurait atteint le niveau passable sans plus de Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu ou L’homme irrationnel s’il n’y avait eu Kate Winslet pour livrer une prestation rien de moins que faramineuse. Tout à tour charmeuse et névrosée, elle se débat avec une existence qui la dépasse pour finalement faire un choix irrémédiable. Pleine de bonne volonté, désireuse d’empêcher son mari de boire et de soigner son fils pyromane compulsif, elle franchit la ligne rouge en devenant épouse adultère pour voir finalement ses rêves de nouvelle vie s’envoler avec l’irruption d’une belle fille contre qui elle n’a pas les armes de la beauté et de la jeunesse pour lutter. Wonder Wheel, littéralement la roue magique, est un miroir aux alouettes qui contemple les protagonistes sans jamais pouvoir réaliser leurs rêves. Et Kate Winslet se débat tant et bien contre un destin contraire qu’elle livre une prestation éblouissante devant la caméra du réalisateur qui multiplie les gros plans pour bien saisir l’intensité de son jeu. Elle éblouit et permet au film de s’élever parmi les très bons crus du réalisateur.

Qui a vu le film Carnage de Roman Polanski sait déjà à quel point Kate Winslet sait se transcender devant un réalisateur de talent. Wonder Wheel ne déroge pas à la règle et malgré son scénario simpliste, il atteint des sommets grâce à un casting de qualité. A 82 ans, Woody Allen sait y faire pour bien s’entourer et diriger ses acteurs de main de maitre. Cate Blanchett avait reçu l’oscar en 2014 pour son rôle dans Blue Jasmine, Kate Winslet le mériterait bien également!

SYNOPSIS ET INFOS

Wonder Wheel
Wonder Wheel

Wonder Wheel croise les trajectoires de quatre personnages, dans l’effervescence du parc d’attraction de Coney Island, dans les années 50 : Ginny, ex-actrice lunatique reconvertie serveuse ; Humpty, opérateur de manège marié à Ginny ; Mickey, séduisant maître-nageur aspirant à devenir dramaturge ; et Carolina, fille de Humpty longtemps disparue de la circulation qui se réfugie chez son père pour fuir les gangsters à ses trousses.

Sortie : le 31 janvier 2018
Durée : 1h41
Réalisateur : Woody Allen
Avec : Kate Winslet, James Belushi, Juno Temple
Genre : Drame

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here