Kingsman le cercle d’or, à prendre ou à laisser

Kingsman Le cercle d'or
Kingsman Le cercle d’or, film de Matthew Vaughn, Copyright Twentieth Century Fox France

Kingsman le cercle d’or, à prendre ou à laisser

Certains films vont tellement loin dans la caricature qu’ils ne peuvent que forcer l’admiration. Le cercle d’or continue de creuser le sillon du premier Kingsman avec une outrance visuelle sans limites, des cascades plus impossibles les unes que les autres et un scénario qui se limite à pas grand chose. Le monde est en danger, il faut bien deux agences d’espions d’opérette pour le sauver.

Le fun à tout prix

Kingsman part du principe que le public recherche de l’efficacité sans se préoccuper de fioritures. Pour cela, il a le mérite d’un rendement optimal et d’un rythme increvable. Le jeune espion Galahad (Taron Egerton) va rencontrer ses cousins américains pour contrer les plans machiavéliques de la cruelle Poppy Adams (Julianne Moore), accompagné de Merlin (Mark Strong) et du revenant historique. Rien qu’à écrire ce bref synopsis, l’évidence se fait jour. Le ton est décidément bien au fan service et à la mise en abime permanente de l’ambition cinématographique. Comme si James Bond faisait tellement préhistorique qu’il fallait inventer un héros jeune et pimpant pour le remiser définitivement aux oubliettes. La naissance de cette nouvelle franchise rencontre un succès mondial qui partagera les spectateurs en deux catégories. Ceux qui acceptent la blague pour en rire de bon coeur et ceux qui s’en détournent avec circonspection. La parodie de film d’espionnage ne recule devant aucune ficelle pour fournir un divertissement total. Le popcorn devrait être offert avec la place de ciné pour augmenter encore un peu plus le plaisir. L’intrigue est évidemment téléphonée et les répliques en carton mais qu’importe, l’important est ailleurs. Les exploits réalisés plus de 2h21 durant (oui, 2h21…) remettent en cause les lois de la physique pour un contentement total du spectateur venu pour se vider la tête.

Kingsman se veut le digne représentant d’un cinéma fun et décomplexé qui a le mérite de jouer cartes sur table. Et ce n’est pas Téquila qui dira le contraire.

[vc_text_separator title= »SYNOPSIS ET INFOS » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

 

Kingsman Le cercle d'or
Kingsman Le cercle d’or

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux Etats-Unis.
Face à cet ultime danger, les deux services d’élite n’auront d’autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.

Sortie : le 11 octobre 2017
Durée : 2h21
Réalisateur : Matthew Vaughn
Avec : Taron Egerton, Colin Firth, Mark Strong
Genre : Action, Espionnage, Comédie

[vc_text_separator title= »BANDE ANNONCE » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

NOS NOTES ...
Originalité
Réalisation
Mise en scène
Jeu des acteurs
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.
Kingsman le cercle d'or, à prendre ou à laisser Certains films vont tellement loin dans la caricature qu'ils ne peuvent que forcer l'admiration. Le cercle d'or continue de creuser le sillon du premier Kingsman avec une outrance visuelle sans limites, des cascades plus impossibles les unes que...kingsman-cercle-dor-a-prendre-a-laisser

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici