La neurobiologiste qui a perdu la tête, récit d’une folie et d’une guérison (JC Lattès)

Barbara K.Lipska

La neurobiologiste qui a perdu la tête, récit d’une folie et d’une guérison (JC Lattès)

Barbara K.Lipska est une neurobiologiste de très haut vol. Elle est née et a étudié la médecine à Varsovie. En 1988, elle part, avec sa famille aux USA où elle continue sa carrière se spécialisant sur les maladies mentales. Ses recherches portent plus précisément sur la schizophrénie et dans la recherche post-mortem sur le cerveau humain. En 2013, Barbara K.Lipska est directrice du noyau de la collection de cerveaux humains au NIMH. D’autre part, Barbara K.Lipska est une très grande sportive, marathonienne et triathlète.

Le cancer, encore et encore

En juin 2015, on découvre des tumeurs cérébrales chez Barbara K.Lipska. Le comble du comble, elle qui dissèque des cerveaux à longueur de journée, souffre d’un cancer du cerveau. Ce n’est pas son premier cancer. Elle a déjà eu un cancer du sein, puis un mélanome.
Dans son livre, La neurobiologiste qui a perdu la tête, Barbara raconte sa vie avant la maladie et pendant la maladie. Rien n’est glauque. Le style est volontairement simple et clair. Même ses explications scientifiques sur ses nombreuses recherches sont très faciles à comprendre et passionnantes.

Témoignage incroyable

Il est évident que ce témoignage va aider beaucoup de personnes, soit malades, soit entourant un malade. On ne peut que mieux comprendre ce qui se passe dans un cerveau atteint de tumeurs cancéreuses. Mieux comprendre les changements brusques des comportements des personnes malades bien avant d’être diagnostiquées.

Il est évident que nous ne sommes pas Barbara K.Lipska ! Elle a une capacité de résilience complètement incroyable ! Elle continue à se battre, jour après jour, sans jamais baisser les bras, malgré les nombreuses souffrances que son corps lui impose. Elle continue ses exploits sportifs, même en plein traitement. Et c’est ça qui l’a fait tenir debout.
On ne peut qu’être admiratif devant son combat.

Notre coup de coeur !

Un grand merci, Barbara K.Lipska, pour ce témoignage capital.

RESUME DE L'EDITEUR ET INFOS

En juin 2015, Barbara Lipska, spécialiste en neurosciences et en maladie mentale découvre qu’elle a une tumeur au cerveau maligne. En quelques mois, son cortex frontal est atteint. Elle plonge alors dans une sorte de folie, manifestant des signes de démence et de schizophrénie avancés qui terrifient sa famille et ses amis. Elle sent progressivement sa conscience l’abandonner. Miraculeusement son traitement en immunothérapie se révèle particulièrement efficace et sa vie finit par redevenir normale. À une différence près, elle se souvient parfaitement de son voyage au cœur de la folie…
Vécue par une grande scientifique, cette expérience offre une vision unique du fonctionnement de notre esprit et de son étonnante résilience.
Comment les maladies mentales, les accidents, la vieillesse altèrent notre personnalité, notre mémoire, notre perception du monde, de notre entourage et bien sûr de nous-même. Que reste-t-il de notre conscience quand la nuit nous envahit progressivement.

Un récit d’une émotion et d’une précision rares qui nous permettra aussi de mieux comprendre ceux qui souffrent autour de nous.


Traduit de l’anglais par Bernard Sigaud

Date de parution : le 17 avril 2019
Auteur : Barbara K.Lipska, avec Elaine McArdle
Editeur : JC Lattès
Prix : 19 € (250 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
originalité
scénario
qualité de l'écriture
plaisir de lecture
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here