La perle Final Horror de Old Caltone

Old Caltone
Old Caltone, Final Horror, Roy Music

La perle Final Horror de Old Caltone

Old Caltone, ce n’est nul autre que Jérôme Amandi lancé dans un nouveau projet musical en parallèle de son groupe habituel Talisco qui a commis récemment l’album Capital Vision. Avec un premier album présent dans les bacs depuis le 25 mai, Old Caltone se singularise non seulement par une pochette au gout douteux mais aussi et surtout par un mélange jouissif de pop, punk, électro et hip hop. L’album se prête à un voyage musical fascinant où l’auditeur va de surprises en surprises piste après piste. Pour qui découvre le bonhomme en même temps que l’album, c’est juste bluffant de folie créatrice.

Un projet digne d’un boulimique de musique

Pour beaucoup, l’album Final Horror rappellera le meilleur du Rubin Steiner de la grande époque avec des influences musicales variées et un tourbillon musical entre bidouillages bordéliques et harmonies découpées à la hache. Jérôme Amandi doit aimer se balader dans les cimetières à la nuit tombée pour baptiser son projet du nom d’un endroit funéraire d’Edimbourg. La richesse le dispute à la créativité avec des sons rappelant – pêle mêle – MGMT, Cornershop, Tom Waits, Gorillaz, Mogwai, Tindersticks et Thiervery Corporation. Si le thème initial de l’album est censé faire référence à Dracula, l’auditeur pourra surtout se plonger dans 11 morceaux plus variés les uns les autres et se laisser brinquebaler au fur et à mesure des morceaux. L’album commence avec un Old Caltone présents qui débute sur un orgue horrifique avant de se diriger vers une voix plus soul et des sonorités electro, le couvert est mis et les fans de Mr Oizo retrouveront leurs petits avant que des sonorités plus pop prennent la suite pour un mélange éblouissant. Mr. D ressemble furieusement à du MGMT période premier album pour un morceau plus pop. The creator (From Jack) s’enfonce dans l’electro assumée. Et ça continue sur tous les titres, des références par ci, des délires par là, c’est renversant d’ingénuosité autant qu’euphorisant. Two Devils est beaucoup plus hip hop et ça ne choquera personne, Jérôme Amandi aurait pu mixer Vivaldi, ça n’aurait pas été plus surprenant. In the beginning est une belle pépite qui rappèlera l’époque bénie du Trip hop et surtout la voix sublime du chanteur de Tindersticks. Des références, de la vitalité, Old Caltone est une belle pépite de musique à découvrir!

Il n’y a rien à jeter dans un album qui tente une exploration en profondeur des grandes tendances de la musique actuelle ou récente. De quoi trouver son bonheur dans un maelström vivifiant et réjouissant.

Two Devils est un titre produit par Roy Music.

Note
Qualité des compositions
Plaisir de l'écoute
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here