La révélation éclatante du trio féminin Lioness Shape avec son album Impermanence disponible chez Laborie Jazz

Lioness Shape a dévoilé le 07 mai 2021 son nouvel album Impermanence. Après 2 ans de travail au sein du label Laborie Jazz, le trio emmené par la chanteuse et compositrice Manon Chevalier avec ses deux complices Ophélie Luminati à la batterie et Maya Cros aux claviers et au Fender Rhodes est enfin prêt à vous emmener dans un dépaysement total entre indie prog et jazz du monde.

Un album envoutant

La toute récente formation se distingue dès la première écoute par sa fraicheur et son orientation musicale bien particulière. Le premier album Impermanence est à la fois prog et jazz, intimiste et symphonique, avec des sonorités atypiques et réjouissantes. Le titre Somos Tantas, le souligne bien avec un résultat entre Yes version Close to the edge qui rappelle plus particulièrement le titre Siberian Khatru, Camille en toute liberté à l’époque de son album Le fil et Miles Davis époque Bitches Brew. Le son est enveloppant, parfois entre le grandiose et la bluette jazz susurrée comme dans El canto de mi deseo et parfois résolument plus intimiste comme dans Self-reliance si ce n’était ce solo free de clavier qui rappelle les envolées seventies d’ELP. La musique atteint des sommets de maestria, entre free jazz, assonances addictives et expérimentations vocales. Les claviers apportent une belle profondeur à la voix de Manon comme dans le très dépouillé Blue wooden chair où interviennent également des instruments plus exotiques. La musique est parfois en total lâcher prise, sauvage et impétueuse comme sur Water, parfois fascinante par sa douce tranquillité comme sur My tame bird. D’autres morceaux pourraient presque être pop comme the last lullaby si les instruments ne se lançaient pas dans de longues digressions progressives à la Yes. La musique est singulière et invoque une musicalité complexe qui transporte l’auditeur, surtout que le message de courage à toutes les femmes se veut porteur d’espoir et de sérénité, au-delà des violences inacceptables subies, au nom de l’amitié et du respect. Les paroles tour à tour latines ou anglo-saxonnes surprennent par leur musicalité, parfois gutturale et proche de l’incantation chamanique, parfois plus proche de la mélopée féérique comme dans la geste arthurienne. Une incursion dans la langue de Molière en vient même à surprendre dans L’origine, preuve de la surprise permanente que représente cet album.

Comme le démontre cet album magnifique de pureté de Lioness Shape, le label Laborie Jazz n’hésite pas à tenter la découverte de jeunes talents de la scène jazz pour un résultat à écouter en boucle pour un beau voyage musical dans une dimension musicale parallèle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici