Un lâcher prise atmosphérique avec le premier album de Samuel Strouk, Silent Walk

Silent Walk
Silent Walk, album de Samuel Strouk, Fo Feo Productions

Un lâcher prise atmosphérique avec le premier album de Samuel Strouk, Silent Walk

Le premier album de Samuel Strouk invite à une balade silencieuse en compagnie de ses 4 musiciens. Le guitariste est accompagné d’un violoncelle, d’un accordéon, d’une clarinette et d’une contrebasse dans 7 morceaux musicaux aux tessitures diverses. Pas de paroles ni de logorrhées, juste des instruments en liberté qui ricochent les uns sur les autres pour un résultat déroutant et intrigant. Paru le 6 octobre dernier, Silent Walk invite à la contemplation musicale. La sensibilité le dispute à la délicatesse dans un parcours sonore singulier loin des canons contemporains faits de bruit et de fureur.

Un artiste différent

 

Samuel Strouk est un guitariste compositeur arrangeur directeur musical de 36 ans déjà reconnu dans les milieux de la musique classique et des musiques improvisées actuelles et traditionnelles. Milieux certes légèrement confidentiels mais qui n’attendent qu’à être découverts. Pour ceux qui veulent en savoir plus, il a participé au projet Carhabana qui mélangeait jazz cubain et jazz manouche, il a composé Poems où il associait un orchestre à cordes et une rythmique pop et il a écrit Rêve de Maya dans un double concerto pour violoncelle, accordéon et orchestre qui unissait jazz et musique classique. Samuel Strouk  assure également la programmation du Festival de Jazz de Maisons-Laffitte qui a lieu tous les ans au mois de juin.

Un album éminement personnel

Voilà pour un CV riche et varié qui offre un panorama assez juste des intentions du musicien dans ce premier album. Il choisit de ne pas choisir en saupoudrant un peu de tous ces univers dans un album qui s’écoute comme un voyage épidermique dans l’esprit de Samuel Strouk. La pochette bleue fait évidemment penser à la note bleue chère au jazz, cette mélancolie entre dépression et introspection qui fait passer une émotion toujours particulièrement fragile. Les notes s’égrènent à la guitare avec l’écho des autres instruments qui apportent une profondeur presque onirique. L’album s’écoute d’une seule traite comme différentes étapes d’un voyage intérieur qui fait découvrir des facettes mal connues de soi-même.

Album sensible et élégant, Silent Walk privilégie l’épure à la démonstration des capacités techniques des musiciens. Aucune barrière pour les néophytes dans la découverte d’un album ni pompeux ni prétentieux, idéal pour découvrir un univers musical à la frontière entre différents genres harmoniques qui se superposent avec bonheur dans ce troublant périple sensitif.

Note
Originalité
Qualité des compositions
Plaisir de l'écoute
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here