Land of Pleasure, nouvel album, en écoute intégrale, de Sticky Fingers, ou STIFI pour les intimes !

sticky-fingers-land-of-pleasure

Sticky Fingers ce n’est pas seulement ce monstrueux album des Stones, à la pochette aguichante. Non. Sticky Fingers c’est aussi une bande de grand-gourous australiens qui débarquent doucement en Europe. Pas de vaudou, juste des mots doux. Clamés avec virtuosité. Vous l’aurez compris, Sticky Fingers c’est aussi un groupe de musique au genre indompté qui fait preuve de beaucoup de talent. Compote de psy, reggae et électro, S.F. sait vous infliger de grosses mandales musicales, comme vous regarder avec de beaux yeux doux en vous disant “dansons ?”.

StickyFingers
Cette bande de potes de toujours voit leur second album sortir en août dernier, Land of Pleasure. Le disque est en accord avec le groupe : étonnant, imprévisible, et attachant. La seule différence, c’est les douze kilos de cheveux et moustaches par tête, introuvables sur le disque. On retrouve des sonorités d’un peu partout : Pink Floyd (oui), les Clash, en passant par plus récent, Arctic Monkeys. Ce qui est fort, c’est qu’on se dit que ça ressemble aux acrobaties de Gilmour, ou au timbre d’Alex Turner, mais finalement, ça n’est jamais qu’une impression. En somme, la musique de Sticky Fingers fait preuve d’inventivité et de personnalité.

Sticky-Fingers
STIFI (pour les intimes) est à ne pas rater. Les rater serait comme laisser un club-sandwich seul sur un plateau apéro : ça serait triste.
A écouter sans modération :

Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here