Le duo parisien Korin F. dévoile son premier album L’arbre exponentiel, pour une musique qui rappelle les années 80 tout en étant ancrée dans le 21e siècle. Et ils n’hésitent pas à poser une vraie question existentielle, sommes-nous à la fin d’un cycle ou au début d’un nouveau? L’actualité sanitaire et technologique rend cette question des plus pertinentes, surtout quand elle est traitée en musique!

Entre pop eighties et rythmes actuels

La technologie a déjà rendu obsolète le monde pré-internet et réseaux sociaux, impossible de passer nos journées sans nous sentir sollicités du matin au soir, plus vraiment seul sans jamais être absolument accompagnés. Les rapports humains sont rendus presque inutiles, et pourtant chacun a besoin d’exercer sa sensibilité humaine, le paradoxe est pregnant sans qu’une solution n’apparaisse de manière évidente. Le morceau Immersion en réseau trouble pose la question depuis le titre, internet est une opportunité mais aussi un monde parfois anxiogène où les conflits sont omniprésents. 13 morceaux s’enchainent sans redite dans des rythmes électro trépidants qui tranchent avec les voix d’un calme olympien. Les deux camarades évoquent un concept de chanson électronique, à cheval entre passé et présent, avec des paroles pleines de sens et une musique qui fait plaisir avec ses sonorités envoutantes. Après le premier EP CD de voiture, le ton était donné, confirmé par cet album qui rappellera la jeunesse de certains, tendance Partenaire particulier ou Indochine, les moins jeunes penseront à Gorillaz. Les graphismes ont été confiés à Camille Chauve pour un univers cohérent et coloré où les visuels répondent à la musique, justement comme Damon Albarn et Jamie Hewlett au cœur des années 2000.

L’arbre exponentiel est un album concept à découvrir, touffu, dense, varié, avec des belles sonorités et des paroles loin d’être faciles. Un beau projet musical à découvrir depuis le vendredi 4 juin!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici