Le Captivé, une BD de Christophe Dabitch et Christian Durieux (Futuropolis)

COUVERTURE_CAPTIVE_WEB1

Date de sortie : le 5 mai 2014

Auteurs :  Christophe Dabitch (scénario) et Christian Durieux (dessin)

Prix : 19 € (120 pages)

Le Captivé est un one shot écrit par Christophe Dabitch (Abdallahi, Jeronimus, La Ligne de fuite, Mauvais garçons) et illustré par Christian Durieux (Appelle-moi Ferdinand, La Maison d’Éther, Le Pont, Un Enchantement). C’est le récit de la vie troublée d’Albert Dadas, patient du docteur Philippe Tissié jeune psychiatre en recherche d’un sujet de thèse. Une histoire vraie qui met en scène ce captivé atteint de la folie du fugueur. Une envie irrépressible de partir. N’importe où ailleurs.

Résumé de l’éditeur :

Modeste employé à Bordeaux dans les années 1880, Albert Dadas a commencé à « fuguer » dès l’adolescence, suite à une chute sur la tête. À l’énoncé d’un nom de ville ou de pays, comme un somnambule, il part, quitte sa maison et commence à marcher. Ça se passe toujours ainsi : « Tout d’un coup, j’ai très chaud, j’ai des suées, j’ai mal à la tête… Il faut absolument que je marche… Et après je ne me souviens de rien. » Il ne sait pas quand il part. Il le sait après, et en est extrêmement malheureux. Ses périples involontaires le mènent à Pau, Paris, Marseille mais aussi en Algérie, à Moscou (où il sera enfermé, soupçonné d’avoir tué le tsar !), Poznan en Pologne, Vienne en Autriche, Liège… Il peut parcourir jusqu’à 70 km par jour ! Et il se « réveille » à l’hôpital ou en prison, sans papiers, sans argent… En mai 1886, il rencontre Philippe Tissié, un jeune interne en psychiatrie à l’hôpital Saint André de Bordeaux, qui parvient à le soigner. Dadas pourra enfin mener une vie normale, se marier et avoir une fille. Le docteur décrira dans sa thèse, sa passion impulsive pour la marche et les voyages ; ses théories le rendront célèbre. Au delà d’un récit clinique de médecin, Le Captivé est aussi une surprenante histoire d’errance, une ode au voyage.

790322_04

Le scénario de Christophe Dabitch met en scène un personnage hébété et perdu : Albert Dadas souffre de plusieurs troubles liés à des pulsions qu’il ne peut réfréner (envie de fuguer, mais également de se masturber). Ce qui gâche quelque peu son existence, d’autant plus que sa mémoire ne lui permet pas toujours de retracer ces épisodes pour tenter de les comprendre. C’est ainsi qu’il fit presque le tour du monde, avec une préférence pour le Nord Est (vers la Russie), partant à pieds à chaque fois sur une pulsion, d’une seconde à l’autre. Sans argent, sans but, juste l’obsession de marcher pour se détendre. Et il finira le plus souvent ses séjours dans des prisons, retrouvant dans cette image de liberté itinérante les entraves que représente son trouble : il est en fait un captivé de son obsession. Le docteur Tissié, contemporain de Freud,va tenter de soulager cet homme presque simplet, notamment par l’intermédiaire de l’hypnose… Un récit original, touchant et intimiste qui met en lumière cette histoire (et ce trouble) méconnue.

L’ensemble est illustré par un dessin en noir et blanc aux traits fins et ronds qui donnent une certaine douceur aux personnages et fait passer beaucoup de non-dits dans cette relation particulière qu’auront ce patient et son médecin.

Le Captivé est une histoire à découvrir…

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here