Le crime du comte Neville, un livre d’Amélie Nothomb (Albin Michel)

Le crime du conte Neville

Le crime du comte Neville, un livre de d’Amélie Nothomb

La seule bonne nouvelle qui arrive avec la fin de l’été c’est le début de la rentrée littéraire. Et il n’y a pas de rentrée littéraire sans le traditionnel nouveau roman d’Amélie Nothomb. Plus besoin de la présenter, cela fait maintenant 23 ans qu’elle fait partie de ces écrivains incontournables de la rentrée. Chacune de ses publications est un véritable événement littéraire. C’est avec Le crime du comte Neuville qu’Amélie Nothomb nous revient.

Date de parution : le 19 août 2015
Auteur : Amélie Nothomb
Editeur : Albin Michel
Prix : 15 € (135 pages)

[vc_custom_heading text=”4ème de couverture :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Ce qui est monstrueux n’est pas nécessairement indigne

[vc_custom_heading text=”Notre avis sur le livre :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Le crime du comte Neuville est un titre hommage à la nouvelle d’Oscar Wilde  Le crime de Lord Arthur Savile. 

Le résumé proposé en quatrième de couverture, ne dévoile en rien l’histoire, mais nous en donne juste la tonalité : « Ce qui est monstrueux n’est pas nécessairement indigne. »

L’histoire se passe dans le milieu de l’aristocratie belge. Le comte Henri de Neville ne vit que dans l’art de recevoir. Tous les ans, il organise au sein de son château du Pluvier, la plus réussie des garden-party de Belgique. Pour ce faire, le comte et sa famille n’hésitent pas à se serrer la ceinture. Tous sauf sa fille cadette prénommée Sérieuse, qui est en pleine adolescence et qui ne s’intéresse pas à cet événement. D’ailleurs elle ne s’intéresse plus à rien depuis l’âge de 12 ans.

Mais cette année, ce sera la toute dernière garden-party. En effet le comte de Neville et sa famille n’ont plus les moyens de vivre dans cette demeure. Pour couronner le tout, il doit se rendre chez une mystérieuse voyante, qui a recueilli sa fille Sérieuse dans une forêt en plein milieu de la nuit. Cette voyante va faire une étrange révélation à ce dernier, elle va lui annoncer qu’au cours de sa soirée, l’un de ses convives se fera tuer de ses propres mains.

Amélie Nothomb réunit tous les ingrédients qu’elle maîtrise parfaitement ; une histoire loufoque, dans un milieu peu connu du grand public.

Commence alors tout un questionnement pour le comte de Neville. Doit-il réellement suivre la prédiction de la voyante ? Si oui qui va t-il tuer ? Et surtout comment peut-il commettre un meurtre tout en respectant les bonnes manières de l’aristocratie. Sérieuse va lui proposer une solution afin de régler le problème. Radicale mais simple, pour elle, il faut qu’elle soit la victime de son père.

Amélie Nothomb réunit tous les ingrédients qu’elle maîtrise parfaitement ; une histoire loufoque, dans un milieu peu connu du grand public. Des prénoms extravagants, les enfants d’Henri Neville s’appellent Oreste, Electre et Sérieuse. La difficulté de l’adolescence dans les relations parents / enfants. Et pour finir des dialogues savoureux remplis d’humour et de cruautés.

Ce qui est intéressant dans ce roman c’est qu’il est construit comme un roman policier mais à l’envers. On connaît le meurtrier, le jour du crime et même l’arme. Le seul élément manquant c’est la victime. Il faudra tenir jusqu’à la toute fin du livre pour connaître le véritable dénouement de cette histoire.

Le seul bémol de ce roman c’est sa brièveté, 135 pages c’est trop court. On espère que le Nothomb 2016 sera bien plus long afin de faire durer le plaisir de la lecture !

Note
Originalité
Scénario
Qualité de lecture
Plaisir de lecture
Sylvain David
Je m’appelle Sylvain, j'ai 25 ans et j'habite sur Lille. Je suis passionné de Littérature, Musique ( Chanson française, Rock, Electro ...), Cinema, Théâtre. je suis curieux et toujours à la recherche de nouveauté.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here