Le démon de la guerre s’abat sur le Liban dans la BD La guerre des autres (éditions La Boîte à bulles)

La guerre des autres
La guerre des autres, BD de Bernard Boulad, Paul Bona, Gaël Henry, éditions La Boîte à Bulles

Le démon de la guerre s’abat sur le Liban dans la BD La guerre des autres (éditions La Boîte à bulles)

Certains se souviennent des images diffusées à la télévision dans les années 80. Avant chaque journal de 20h, les photos des otages français détenus au Liban étaient diffusées pour ne pas les oublier et rappeler l’inextricable situation au Proche-orient. La guerre des autres se déploie aux prémices du conflit libanais à partir de 1974. La douceur de vivre le dispute aux menaces de conflits entre communautés religieuses. La famille Naggar espère que la situation ne dégénère pas, elle si occidentalisée à la mode baba cool, cinéma Nouvelle Vague et liberté. Mais l’histoire est en, marche et la Suisse du Moyen Orient ne pourra pas éviter l’implosion d’un petit paradis sur terre.

Une BD aux accents si actuels 

Plus de 40 ans se sont passés depuis les évènements autobiographiques racontés par Bernard Boulad et mis en image par Gaël Henry selon le storyboard de Paul Bona. La mosaïque complexe du Liban parait si lointaine pour la famille Naggar venue d’Egypte une décennie plus tôt. Parfaitement intégrés à la société libanaise, ils en connaissent néanmoins la complexité. Entre sunnites, chiites, druzes, maronites, catholiques et arméniens, le statu quo est fragile et la moindre étincelle peut faire exploser la poudrière, surtout quand viennent s’ajouter les tensions entre réfugiés palestiniens de plus en plus nombreux et État d’Israël tout proche. Les parents de la famille Naggar tiennent la librairie Papyrus, les enfants aiment Hendrix et batifolent avec leurs amis. Le récit de Bernard Boulad semble rendre impossible l’avènement d’un conflit de 15 ans qui laissera Beyrouth en ruines et le pays exsangue. Pourtant en avril 1975, la guerre va bel et bien éclater et les images de Gael Henry pointent du doigt l’angoisse d’une famille qui n’a pas voulu la guerre mais va devoir vivre avec. Le parallèle avec la situation actuelle dans le continent européen protégé de la guerre depuis plus de 70 ans est glaçant. Et si les bombes pleuvaient de par chez nous, comment réagirait-on? Cette proximité avec ces protagonistes furieusement occidentalisés fait apparaitre une empathie pour ceux qui refusent la guerre mais ne peuvent pas l’empêcher. Les photos de la fin d’ouvrage montrent bien que tous les personnages ont bel et bien existé, insouciants et légers, la cigarette au bec et l’espoir d’un amour sincère chevillé au corps.

La guerre des autres mélange inadvertance et drame dans un déroulé qui se dévore littéralement. Les dessins de Gael Henry sont emplis de couleurs vives qui invoquent le soleil d’un pays béni des dieux mais destiné à souffrir plus d’une décennie durant. Une BD à ne pas manquer à partir du 5 septembre!

RESUME DE L'EDITEUR, INFOS ET PLANCHES DE L'ALBUM

Famille d’Égyptiens expatriée au Liban depuis près de 10 ans, façonnée par la culture occidentale, les Naggar coulent des jours heureux. Entre une mère baba cool amoureuse de son meilleur ami gay, un père libraire, coureur de jupons, fan de L’Écho des savanes et trois ados mordus de cinéma, cette véritable « famille formidable » se tient à l’écart des conflits politico-religieux qui minent le pays. Au cocktail explosif formé par les oppositions entre sunnites, chiites, druzes, maronites, catholiques et arméniens, vont venir s’ajouter les tensions entre réfugiés palestiniens et État d’Israël. En avril 1975, la guerre éclate. Une guerre qui n’est pas celle des Naggar mais qui ne tardera pas à les rattraper.
Chaque lecteur peut aisément se projeter dans cette famille d’intellectuels dont le bonheur insouciant et l’idéal soixante-huitard vont brutalement céder face à la réalité de la guerre civile.

Date de parution : le 5 septembre 2018
Scénariste(s) : Bernard Boulad, Paul Bona
Dessinateur(s) : Gaël Henry
Genre : Drame
Editeur : La Boite à Bulles
Prix : 24 € (176 pages)
Acheter sur : BDfugue Amazon

Note
Originalité
Dessin
Scénario
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here