Le fondateur du projet Nouvelle Vague, Marc Collin, encore dans toutes les mémoires pour sa musique gentiment easy listening avec ses reprises punk à la sauce bossa nova est de retour avec la chanteuse Chrystabell en figure de proue. La muse de David Lynch est notamment apparue dans la saison 3 de Twin Peaks mais elle pousse la chansonnette depuis maintenant plusieurs années, elle en fait la preuve éblouissante.

Un bel hommage à The Cure

Il ne faut pas s’en cacher, Strange as Angels permet au duo de s’attaquer avec détermination au disque de reprises d’un groupe phare de la scène eighties. Chrystabell sings The Cure regroupe 13 chansons, chacune tirée d’un des 13 albums de The Cure, avec A Forest, Charlotte Sometimes, Drowning Man, The Walk, Just Like Heaven et les célébrissimes Lullaby et Friday I’m In Love. Le disque doit sortir en juin avec deux singles mis en avant, Charlotte Sometimes avec sa vidéo illustrée par une scène du film Ham on Rye de Tyler Taormina, et The Walk. Produit, arrangé et conçu par Marc Collin, l’album met en avant la voix ensorcelante de l’égérie de David Lynch pour un duo intitulé Strange As Angels, du nom d’une chanson de The Cure. Une seule artiste seulement car le producteur la voulait sur scène pour chanter ces reprises avec cette voix unique, chaude et apaisante, comme le montre l’affiche de l’album où Chrystabell regarde ailleurs dans un signe de défiance. Nouvelle vague était déjà un concept très bien monté, Strange as angels reprend un concept déjà éprouvé, des chansons de qualité réinterprétées à la sauce moderne et une touche de sensualité qui sied très bien aux chansons.

Strange as angels est un bel album, très bien produit et interprété avec talent par la chanteuse Chrystabell. Il est à découvrir ce 18 juin pour un beau moment de sensualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici