Le fil de nos vies brisées, des témoignages bouleversants de Syriens (Anne Carrière)

Cécile Hennion © babelio.com

Le fil de nos vies brisées, des témoignages bouleversants de Syriens (Anne Carrière)

Cécile Hennion est journaliste reporter au journal Le Monde. Elle est spécialiste du Proche-Orient depuis 1996. Dans son livre, Le fil de nos vies brisées, l’auteur recueille des portraits d’hommes et de femmes vivant à Alep, ou plutôt ayant vécu à Alep. Ils sont tous des syriens survivants.

Le fil de nos vies brisées

Le fil de nos vies brisées est un roman choral qui donnent la parole aux héros d’Alep. Car ce sont tous des héros, des combattants pour la liberté. Que ce soit Abdelqader, Sami, Zakariya, Ryan, Aala, Akil, ils sont tous des survivants d’Alep, de la guerre et à leur façon ils ont porté les armes, sans avoir d’armes. Ils ont tout perdu et leur famille aussi. Cécile Hennion a récolté leurs puissants témoignages, non sans souffrance et non sans danger. C’est réellement une page d’Histoire de la Syrie comme nous ne la connaissons pas assez. Une page qui fait mal.

Alep, une des plus vieilles villes du Monde

Ils racontent Alep avant. Leur vie avant. Alep, une des villes les plus anciennes au Monde. Une ville riche de mille trésors. Alep était la ville la plus peuplée de Syrie, très cosmopolite.
Ce livre est un recueil de différentes personnes, certaines adolescentes, d’autres de jeunes adultes ou encore de moins jeunes. Tous Alepins. Tous racontent leurs vies à Alep. Leurs sentiments, leurs enfances, leurs adolescences, leurs études et surtout leurs déceptions, leurs craintes, leurs angoisses et leurs révoltes. Subir ou se révolter ? dans la même famille, chacun a sa façon de réagir.

Survivre ou mourir

La peur est omniprésente. Les plus jeunes se sentent immortels et prêts à tout pour retrouver la liberté et faire la révolution. La peur, ils veulent l’ignorer.
Puis, l’horreur est là. La division de la ville, la séparation des familles, Est-Ouest. La guerre tant redoutée s’installe pour des années. Morts, souffrances, abandons. Le sort insupportable des Syriens nous saute à la figure à travers ces nombreux témoignages poignants. Des personnes qui vont nous marquer à jamais en racontant l’Histoire de leur pays. Le fil de nos vies brisées, est un livre à lire absolument ! Notre coup de coeur.

Extrait p.56
Les politiques, ils se foutent que tu sois père, mère ou même un enfant. Le sang ne les dérange pas.

Extrait P.234
Si bien qu’au sein d’une même fratrie, l’un pouvait manifester en chantant, tandis que l’autre accomplissait sa corvée militaire, mitraillant les manifestants pacifiques.

Extrait p.253

Nous étions, face à cette machine infernale, des potiches en argile réduites en poussière. En quelques jours à peine, j’ai vu la plupart de mes amis tués ou arrêtés. Alors, j’ai compris que la guerre avait commencé.

Extrait p.331

[…] cette absurdité morbide : le marché aux légumes, quelques secondes, quatre-vingts morts. Je songeais : « Vais-je continuer à risquer de mourir à chaque instant ?

[…] Vivre à Alep revenait à jouer à la roulette russe avec une arme automatique. Quel idiot appuierait sur la détente en connaissant l’issue fatale ? Allais-je être cet idiot ? Ou allais-je protéger ma vie et m’enfuir ?

RESUME DE L'EDITEUR ET INFOS

C’était le lieu de vie de milliers de familles. Une ville détruite, cassée, réduite à l’inexistence, sauf à la chercher dans la mémoire des vivants. Ce sont leurs voix que ce livre recueille, leurs souvenirs de ce monde disparu, de ses traditions perdues. Les récits d’enfance, des projets d’adolescents, du quotidien s’égrènent dans les ruelles du vieil Alep, se répondent parfois, sans jamais être à l’unisson. Cet effet kaléidoscope s’amplifie au moment d’évoquer la révolution, la guerre et la survie – selon les moyens propres à chacun. Les mots de ceux qui ont embrassé la voie du changement, qui se sont engagés pour elle à n’importe quel prix, n’occultent pas les mots de ceux qui n’eurent d’autre choix que de subir. Joie, solidarité, amour, illusions, peur, confusion… L’arrivée des « soldats de la liberté » entraîna la division de la ville en Est et Ouest, telle une fracture irréparable, séparant amis, familles et amoureux. Désillusions, colère, dégoût. Dieu fit une entrée fracassante avec ses cavaliers noirs. Foi, enfermement, incompréhension. Puis le pilonnage au hasard des explosions de bombes barils faucha les vies, les foyers. Deuil, douleurs, abandon. La plupart du temps: se relever. Dans une trame d’événements surréalistes à force d’être monstrueux percent partout les élans vitaux d’une communauté. Dans ce livre, cette communauté se penche sur la terre où s’arrimait l’arbre de ses ancêtres et, par les paroles qu’elle choisit, le relève fragilement au-dessus des décombres tout en interrogeant le ciel et les hommes.

Date de parution : le 15 février 2019
Auteur : Cécile Hennion
Editeur : Anne Carrière
Prix : 19 € (380 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here