Au fin fond du Sénégal, un imam modéré voit l’arrivée en force de son frère prêt à livrer la région à une horde d’extrémistes avides de pouvoir et d’âmes à convertir. Les deux sont rivaux et leurs enfants s’aiment, donnant au film des airs de tragédie shakespearienne. Le film touche et émeut, une vraie belle surprise venue d’Afrique initialement prévue pour la fin d’année 2020 et replanifiée au 6 janvier 2021.

L’Afrique entre tradition et modernité

Le réalisateur Mamadou Dia place d’entrée ses personnages à la croisée des chemins. Les deux frères se toisent et campent sur leurs positions, le frère Imam respire la bienveillance et la retenue prudente. De caractère craintif et précautionneux, il ne cherche pas la lumière et fonde de grands espoirs dans sa fille Nifa. Celle-ci aiguise l’appétit des hommes mais ne rêve que d’études scientifiques à Dakar. Face à eux, le deuxième frère Oussmane traficote avec les islamistes de l’autre côté de la frontière du Mali. Les enfants Nifa et Tokara s’aiment mais doivent attendre l’assentiment familial que les circonstances de plus en plus tendues n’aident pas à faire advenir. Bien que situé dans une zone visiblement reculée, le film stigmatise les dangers auxquels l’Afrique entière doit de plus en plus faire face. Les tensions politiques et religieuses cachent des appétits personnels carnassiers et une volonté de mise sous coupe des habitants. L’imam en retrait est d’abord pris en otage par une population séduite par les promesses du frère, mais les manières très retorses de ses collaborateurs islamistes remettent le frère imam au centre du jeu. Le film insiste sur cette manie humaine de changer d’avis selon le sens du vent. Les deux amoureux doivent faire face à ces adultes prisonniers de leurs travers, jusqu’au drame final, prévisible mais tout de même inopiné. Le rythme du film entraine les spectateurs dans une véritable tragédie grecque qui séduit tout du long.

Le père de Nifa est une vraie bonne surprise venue d’Afrique avec ces êtres ballotés entre aspirations à la liberté et la tentation de l’ordre islamique établi et sécurisant. Mamadou Dia réussit une véritable prouesse avec ce film qui décrit si bien les caractères très humains d’une population sénégalaise qui ressemble finalement à toutes les autres, dont la notre.

Synopsis: Dans une petite ville du Sénégal, deux frères s’opposent à propos du mariage de leurs enfants. Deux visions du monde s’affrontent, l’une modérée, l’autre radicale. Les jeunes Nafi et Tokara rêvent, eux, de partir étudier à Dakar, la capitale, et de vivre avec leur époque. A la manière d’une tragédie, et alors que s’impose la menace extrémiste, les amoureux doivent trouver un chemin pour s’émanciper des conflits des adultes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici