Le Rapport de Brodeck, tome 1 : une BD de Manu Larcenet (Dargaud)

Capture d’écran 2015-04-07 à 18.10.37

Le rapport de Brodeck

Le Rapport de Brodeck t.1 : L’Autre

Livré dans un magnifique écrin, Le Rapport de Brodeck est un diptyque adapté du roman éponyme de Philippe Claudel paru en 2007. C’est la première fois que Manu Larcenet (Blast, Peu de gens savent, Nombreux sont ceux qui ignorent, Journal d’un corps) s’aventure dans ce type d’exercice. Et pourtant, la leçon est magistrale.

Date de parution : le 10 avril 2015
Auteur : Manu Larcenet (scénario et dessin) d’après le roman de Philippe Claudel
Editions : Dargaud
Prix : 22,50 € (160 pages) 

Résumé de l’éditeur:

Voici le nouveau chef-d’oeuvre de Manu Larcenet ! Une sublime adaptation du best-seller de Philippe Claudel. Manu Larcenet s’attaque pour la première fois à une adaptation, celle du chef-d’oeuvre de Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck. Mais lorsque l’auteur de Blast et du Combat ordinaire s’empare du texte, c’est pour le faire sien et lui donner une nouvelle vie, éclatante, sombre et tragique. Des pages d’une beauté stupéfiante, magnifiant la nature sauvage et la confrontant à la petitesse des hommes ; une plongée dans les abîmes servie par un noir et blanc sublime et violent. Un très grand livre. Manu Larcenet adapte de façon majestueuse le best-seller de Philippe Claudel : un chef-d’oeuvre.

[rev_slider rapportbrodeck1]

Le point sur l’album:

Ce premier tome, intitulé L’Autre nous plonge dans un village perché dans la montagne non loin de la frontière allemande, aussi beau que terrifiant. Il faut dire que Brodeck – ancien déporté – en connaît un rayon question horreur. Habité par les fantômes de sa vie en camp de concentration, il se réfugie dans l’amour de la nature qu’il surveille avec bienveillance en détaillant la faune et la flore locales dans ses rapports. Et voilà qu’il doit faire face à l’impensable : les villageois ont commis un crime atroce sur la personne d’un étranger qu’ils trouvaient suspect. Brodeck, seul innocent dans ce village coupable va être chargé par les habitants de rédiger un rapport. Pris en otage, piégé par ces derniers, Brodeck va à compter de cet instant être plongé dans l’angoisse d’être le prochain…[pull_quote_left]Une partition remarquablement jouée.[/pull_quote_left]

Un récit froid et anxiogène interprété avec grande maîtrise par l’un des plus grands auteurs contemporains du neuvième art : Manu Larcenet. Sa façon de s’approprier cette histoire et de lui donner corps à travers une narration minimaliste et puissante tient du génie. L’auteur recentre son récit sur le visuel. On retient notre souffle durant de longs moments silencieux, où la tension règne. Une partition remarquablement jouée.

Manu Larcenet insuffle à ces personnages toute la force de son univers, sublimant par son graphisme ces montagnes hostiles et sauvages. Son dessin nous enfonce dans un abîme d’une noirceur profonde, où le dessinateur apporte le juste filet de lumière. Ce qu’il faut pour nous éblouir une nouvelle fois de son trait charbonneux, tout en noir et blanc.

Le Rapport de Brodeck n’est pas encore achevé que l’on peut déjà considérer ce très bel ouvrage comme essentiel.

Note
Originalité
Scénario
Dessin
Plaisir de lecture
Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here