Le Rêve du Requin – Cycle 2 (t.1), une BD de Matthias Schultheiss (Glénat)

album-cover-large-20631

Date de sortie : novembre 2013

Auteur : Schultheiss Matthias (scénario et dessin)

Prix : 13,90 €

Le Rêve du Requin est une série dont le premier cycle a été entamé par Schultheiss Matthias en 1986. Trois premiers albums parus entre cette date et 1991 et depuis…rien. L’auteur s’était éloigné une longue période du monde de la BD en devenant scénariste pour des séries télévisées allemandes, avant de revenir au neuvième art en 2010 (Le voyage avec Bill (2010), Daddy (2011) et Woman on the river). En novembre dernier sortait enfin la suite de ce récit qui glace le sang avec le premier album du second cycle (sortait d’ailleurs en même temps une très belle réédition de l’intégrale du premier cycle).

Le Rêve du requin est une histoire de piraterie moderne et sanguinaire articulée autour de Lambert, personnage mystique : un aventurier blanc au monocle de « verre magique » qui prendra la tête d’une bande de pirates africains avant de sombrer dans la folie… ou le sang. Ce second cycle débute par la remise sur pieds de Lambert, une renaissance au beau milieu de l’océan qui ne se fera non sans douleurs.

Résumé de l’éditeur (cycle 2/t.1) :

La suite tant attendue d’un thriller implacable et sauvage.

Quelques jours après que Lambert ait fui Lagos avec Sarah, leur bateau se retrouve au milieu d’une terrible tempête. Après un combat désespéré, les vagues gigantesques précipitent le bateau vers un naufrage certain. Sans eau, exposé à un soleil brûlant, dérivant sur l’eau infinie, Lambert veut abandonner. Mais les esprits qu’il a invoqués surgissent de la nuit tropicale étoilée. Un allié, un frère, un écorché comme Lambert, on ne le lâche pas. Ils ne peuvent être qu’avec lui. Et en Lambert la bête se réveille. La vie, à n’importe quel prix. Peu importe si ça doit saigner. Lutter, tuer, haïr, pour pouvoir vivre.

La série phare de Matthias Schultheiss se poursuit enfin, déroulant toujours la même puissance narrative, au dessin précis et efficace.

album-page-large-20631

Plus de vingt ans après, Matthias Schultheiss reprend exactement là où il avait laissé son récit. On retrouve l’atmosphère moite et puante des bordels africains où les infos s’échangent contre de belles cicatrices, si ce n’est au terme d’une mort atroce. Les scènes d’horreur ne manquent pas. Ce thriller est monté d’une insoutenable tension qui ne nous lâche jamais. Un scénario redoutable, dont la lecture est dévorante comme une irrésistible descentes aux enfers. L’écriture de Matthias Schultheiss est toujours aussi crue et diaboliquement efficace. Et la suite qu’il propose est un véritable retour en force. Un coup de maître qui met en avant la perdition de Lambert, son passage à vide et tous les remous qu’il va devoir traverser pour retrouver son âme. [pull_quote_right]Une insoutenable tension qui ne nous lâche jamais.[/pull_quote_right]

Quant au dessin, il est difficile à décrire tant il est complexe et original. Le trait est unique : fin, parfois fouillis mais souvent précis (tout dépend des planches), il traduit toujours une grande force et une violence infernale. Un trait vif où le mouvement est roi, bousculant sans cesse le lecteur ébloui. Matthias Schultheiss est un très grand dessinateur.

Le Rêve du Requin est une série culte à réserver aux adultes. A ne pas manquer pour tous ceux qui ont le cœur bien accroché.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here