L’enfant aux yeux d’étoile, un conte qui donne la chair de poule (Anne Carrière)

Frédéric Lesur

L’enfant aux yeux d’étoile, un conte qui donne la chair de poule (Anne Carrière)

Frédéric Lesur aurait exercé plusieurs métiers avant de devenir instituteur. Il semble que L’enfant aux yeux d’étoile soit son premier roman. Une pure merveille ! Encore un coup de cœur pour Publik’Art !

Un conte proche du Petit Prince

Il n’était sûrement pas dans l’intention de l’auteur de prolonger le texte de Antoine de Saint Exupéry. Mais il l’a tout de même fait en quelque sorte ! Il nous raconte la vie de Mathys, fils unique d’enseignants. Dès le début du roman, on apprend que Mathis, enfant précoce, vient de perdre ses deux parents dans un accident de voiture. Le choc pour Mathis est terrible. Tellement horrible qu’il s’enfonce dans le déni. Il n’est plus Mathis, il devient le Petit Prince. Car sa maman le surnommait “son Petit Prince”. Mathis connaît l’histoire du Petit Prince par cœur. Et cela va considérablement l’aider dans sa douleur.

Analyse psy

Non seulement, le lecteur fait face aux réactions psychologiques de l’enfant, mais aussi à ses nombreuses réactions physiques, hyper violentes. Il agresse sauvagement toute personne portant une blouse blanche. Car Mathys a dû être hospitalisé. Son état ne cesse de s’aggraver et personne ne semble compétent pour l’approcher. Mathys est devenu une bête féroce. C’est alors que son psychiatre fait appel à son collègue et ami, Louis Russel, un pédopsychiatre de renom.

Approche thérapeutique

Pour apprivoiser Mathys, le pédopsy va avoir une idée géniale. Il va se faire passer pour le petit-fils de Antoine de Saint-Exupéry. Il décide de porter le même prénom que lui, Antoine. Et peu à peu, la relation de confiance va s’instaurer auprès de Mathys. Plus question de Mathys, mais uniquement du Petit Prince. Tout tourne autour de lui. Il veut retrouver son renard. Alors, Antoine, le faux, va l’emmener un mois en Aubrac, retrouver son renard. Il lui faudra tout ce temps pour faire renaître Mathys. Le retour dans le monde réel de Mathys ne se fera pas sans souffrances. Mathys est un enfant aux yeux d’étoile

Publik’Art a particulièrement apprécié les nombreux dialogues entre l’enfant et le pédopsy. Quoi de plus difficile que d’aborder la notion de mort à un enfant qui a perdu ses deux parents ? Comment répondre à ses nombreuses questions sur la mort, sur le devenir des morts, sur l’âme ? L’auteur a une approche à la fois enfantine et emplie d’une grande sagesse, et preuve d’une grande maturité. Chacun y trouvera son compte.

L’enfant aux yeux d’étoile est riche d’un dialogue profond entre un enfant et un adulte. A la fois un conte et une belle leçon de vie. Une très belle histoire à lire et relire et surtout à faire partager ! Un vrai coup de cœur !

RESUME DE L'EDITEUR ET INFOS

Enfant précoce, Mathys est le fils unique d’un couple d’enseignants. Il a dix ans quand un accident emporte brutalement ses parents. Le choc le fait s’effondrer dans une psychose réactionnelle incroyable : voilà qu’il prétend être « le Petit Prince » et qu’il agresse quiconque tente de le ramener au réel !
On fait appel à Louis Russel, pédopsychiatre, spécialiste des traumatismes infantiles et homme de cœur. Une thérapie baroque s’engage. Russel emmène Mathys sur le haut plateau d’Aubrac où s’est produit l’accident. Le faux Petit Prince retrouve peu à peu le goût du lien, mais son déni tient bon.
Alors que le séjour s’achève, Russel conduit l’enfant jusqu’à un lac isolé dans la montagne puis s’éclipse. C’est alors que surgit un renard…
Tendre et optimiste, ce premier roman aborde sans affliction la condition orpheline. Ceux dont la vie a été marquée par la perte d’être irremplaçables y trouveront des pistes de réconfort.

Date de parution : mai 2018
Auteur : Frédéric Lesur
Editeur : Anne Carrière
Prix : 18 € (265 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here