Les adieux du rhinocéros chez Glénat souligne une vérité simple, des espèces sont en train de disparaitre!

Les Adieux du Rhinocéros, Pierre-Roland Saint-Dizier et Andrea Mutti, Glénat

Glénat propose une nouvelle BD scénarisée par Pierre-Roland Saint-Dizier pour alerter sur la disparition programmée d’espèces présentes sur terre depuis des millions d’années. Les adieux du rhinocéros met en exergue l’importance prise par le trafic illégal international de défenses d’éléphants, de cornes de rhinocéros ou de toutes parties de corps prélevés violemment sur des animaux, sans scrupules ni remords. Des héros volontaires tentent de combattre le trafic dans une histoire imaginaire aux forts relents de réaiité pour une lecture instructive grâce notamment aux pages de fin qui informent sur les basses réalités de notre monde capitaliste sans frontières.

Une dure réalité avec d’innombrables victimes

La bande dessinée accumule les images d’animaux magnifiés sous la plume d’Andrea Mutti. Les animaux sont beaux et voir leur massacre est rendu d’autant plus tragique. Le prix des cornes de rhinocéros atteint des plafonds stratosphériques du fait que le nombre d’animaux diminue constamment années après années et que la demande notamment asiatique reste très élevée quelqu’en soit le prix. Pierre-Roland Saint-Dizier imagine une histoire de volontaires détachés dans une réserve africaine d’autant plus vaste et sauvage qu’aucune barrière n’existe pour empêcher des braconniers de venir dépecer des êtres encore vivants à la tronçonneuse. Les personnages tentent d’inverser la tendance, les victimes humaines et animales sont inévitables face à des bandes armées déterminées. La bande dessinée devrait être d’intérêt public tant elle fait toucher du doigt l’urgence d’une mobilisation internationale avant que des espèces disparaissent pour toujours, ce qui hélas est déjà le cas pour certaines d’entre elles…

Les adieux du rhinocéros est une belle BD d’aventure à la forte tonalité écologique qui plaira autant aux grands qu’aux petits. Une bande dessinée à offrir à ses enfants pour les éveiller aux problématiques hélas insolubles de ce monde.

Une fable contemporaine sur la préservation des espèces menacées

Alors que la sixième extinction massive des animaux sauvages a commencé, une course contre la montre est engagée pour sauver les derniers rhinocéros noirs de la planète… Hélas, le programme de conservation auquel participe le parc zoologique des Coteaux est gravement remis en question suite à la mort de plusieurs rhinocéros abattus dans une réserve africaine. Une équipe de défenseurs de la nature mène une opération de la dernière chance pour sauver l’espèce… mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Entre 1960 et 1995, le braconnage à grande échelle des populations de rhinocéros noirs a provoqué une chute spectaculaire de la population de 98%. A la fin du XXe siècle, on comptait seulement 2 400 individus. Le déclin se poursuit depuis dans la plupart des pays, où le rhinocéros est encore présent. Avec cette fable contemporaine, Pierre-Roland Saint-Dizier et Andrea Mutti nous alertent sur le risque d’extinction définitive de cet animal majestueux causée par le trafic et, par extension, nous sensibilisent sur la préservation des espèces menacées.

Date de parution : 3 juillet 2019
Auteur : Pierre-Roland Saint-Dizier / Andrea Mutti
Editeur : Glénat

Prix: 14,50 euros

Amazon: disponible

Note
Originalité
Dessins
Scénario
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here