Ce sont 5 contes intemporels qui sont à voir à voir et à revoir sur le DVD et le Bu-Ray des Conte merveilleux par Ray Harryhausen. Noel approche et toute la famille se réjouira devant ces 5 mini-films animés et réalisés par le maitre des effets spéciaux. Entre 1946 et 1953, des contes universellement connus ont été mis en image avec la technique du stop motion pour une féérie poétique entre le bricolage et l’effervescence. Les supports sortiront le 2 décembre chez Carlotta Films.

Les contes revisités

Considéré comme le grand maître de l’animation en volume image par image en raison de sa contribution dans le domaine du trucage au cinéma, Ray Harryhausen a notamment travaillé sur Jason et les argonautes, le Septième voyage de Sinbad ou L’île mystérieuse, autant de longs métrages qui ont marqué la jeunesse de beaucoup avec leurs multiples passages télévisuels. Son apport incommensurable aux effets spéciaux a durablement marqué d’autres génies du cinéma contemporain comme Tim Burton ou Guillermo del Toro. L’américain Ray Harryhausen (1920-2013) a, comme beaucoup, débuté sa carrière avec des courts métrages à destination des enfants. Il a adapté de célèbres contes comme le Petit Chaperon rouge, Raiponce, Hensel et Gretel, le roi Midas et le lièvre et la tortue pour se faire la main et montrer son savoir faire en matière de stop motion, animation en volume image par image. A partir de la fin des années 1940, il a animé des marionnettes articulées très expressives pour un véritable bricolage à la haute densité poétique et inventive. Les 5 Contes merveilleux exhumés par Carlotta Films sont à découvrir pour la première fois en France. Le Lièvre et la Tortue est resté inachevé durant cinquante ans jusqu’à ce que deux animateurs fans de Harryhausen décident de terminer le film avec les marionnettes, les costumes et les décors d’origine. A contre-courant de la tendance numérique actuelle, bien pratique mais souvent sans âme…

LES SUPPLÉMENTS:

  • – LES CONTES DE MA MÈRE L’OYE: Durant la Seconde Guerre mondiale, le jeune Ray Harryhausen réalise des films militaires. À la fin du conflit, ayant récupéré suffisamment de matériel 16 mm, il tourne son premier court-métrage, une anthologie de comptines classiques intitulée Les Contes de ma mère l’Oye.
    – LES PREMIERS FILMS: Deux courts-métrages militaires réalisés par Ray Harryhausen pendant la Seconde Guerre mondiale, un spot publicitaire et des extraits de projets avortés.
     – SI HARRYHAUSEN M’ÉTAIT CONTÉ… : Dans cet entretien réalisé par Alexandre Poncet (Phil Tippett : Des Rêves et des Monstres), le cinéaste Gilles Penso (Ray Harryhausen – Le Titan des Effets Spéciaux) retrace les premiers pas du futur maître de l’animation à travers l’évolution de son style et de sa technique.

Synopsis: Un programme de courts métrages de Ray Harryhausen réalisés entre 1946 et 1953.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici