Les drôles de poissons-chats, un film de Claudia Sainte-Luce

542714

Sortie le : 28 mai 2014

Durée : 1h29

Avec : Wendy Guillen, Lisa Owen, Ximena Ayala, Sonia Franco, Andrea Baeza…

Claudia Sainte-Luce réalise là son premier film, avec brio. C’est à la fois drôle, touchant, très émouvant même et inspiré de sa propre histoire.

Synopsis :

Claudia a 22 ans et vit seule dans une grande ville du Mexique. Une nuit, elle atterrit aux urgences pour une crise d’appendicite. Elle se lie d’amitié avec Martha, qui occupe le lit voisin. Martha a 46 ans, 4 enfants, et une inépuisable joie de vivre. A sa sortie de l’hôpital, Martha invite Claudia à habiter chez elle. D’abord désorientée par l’organisation chaotique de la maisonnée, Claudia trouve progressivement sa place dans la tribu. Et tandis que la santé de Martha s’affaiblit, le lien de Claudia avec chaque membre de la famille se renforce jour après jour.

 

503669

Claudia Sainte-Luce rencontra Martha quand elle avait 22 ans. Elle vécut deux ans dans sa famille avant que Martha ne disparaisse. Ayant été très marquée par cette rencontre, elle décide d’en faire un long métrage. Une jolie façon de rendre hommage à Martha. Et le rôle de Wendy, l’une des filles de Martha, est joué par sa propre fille, Wendy Guillen, tout à fait étonnante de réalisme. Il faut dire que tous les acteurs sont remarquables de naturel. D’ailleurs, l’ensemble des actrices du film a reçu le Prix d’interprétation féminine au festival de Biarritz de l’Amérique Latine 2013 : Lisa Owen, Martha, Ximena Ayala, Claudia, Sonia Franco, Alejandra, Wendy Gullen et Andrea Baeza, Mariana.

Ce film sort du lot ! C’est une histoire triste, certes, mais la vie l’emporte sur la maladie. Martha transmet son message d’amour, à tous. Et surtout on voit cette pauvre Claudia revivre au contact de cette famille mexicaine qui semble un peu fofolle. Trois filles et un garçon entourent avec tout leur amour leur mère malade.

21057964_20131114165246666

Avant cette rencontre, la vie de Claudia ressemblait à un cauchemar. Elle vivait dans une espèce de garage, travaillait au super marché où elle devait vendre des saucisses ou des crèmes épilatoires… Et un jour, par hasard, Martha va totalement transformer le quotidien de Claudia. On voit cette évolution tout au long du film. De la même façon on découvre la sensibilité de chaque membre de cette famille. De façon très subtile, lente, réfléchie, posée. Au même rythme que celui de Martha qui lutte contre la maladie, et apprivoise peu à peu sa propre mort. On reparle du sida, maladie presque oubliée aujourd’hui… Martha est entourée par ses enfants. Rien n’est parfait, mais ils sont là. Et l’amour les réunit tous. On découvre la vraie personnalité de Alejandra, Mariana, Armando et surtout Wendy, pétillante et pourtant si fragile.

Un film écrit par une mère, presque assurément ! Avec un cœur de mère, obligatoirement !

Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here