Les Epées de verre, tome 4 : une BD de Sylviane Corgiat et Laura Zuccheri (Les Humanoïdes Associés)

1587_couv

Dolmon est le quatrième et dernier tome de la saga Les Epées de Verre. Une série héroic-fantasy imaginée par la scénariste Sylviane Corgiat (Lune d’Ombre, Elias le maudit) et dessinée par Laura Zuccheri (Les Condamnés). Deux artistes accomplies qui réalisent un sans faute, en signant un ultime épisode à la hauteur des attentes des lecteurs.

Date de sortie : 13 novembre 2014
Auteur :  Sylviane Corgiat (Scénario) et Laura Zuccheri (Dessin)
Prix : 14,20 € (344 pages)

Résumé de l’éditeur :

Dans un monde voué à disparaître à cause de l’extinction prochaine de son soleil, une jeune fille se révèle dotée d’un pouvoir lui permettant d’ouvrir une porte sur un autre monde et d’échapper ainsi à la catastrophe finale. Pour cela, il lui faudra réunir quatre épées de verre tombées du ciel en quatre points de la planète. Mais il lui faudra aussi composer avec sa propre histoire et son désir de vengeance qui pourrait bien éclipser la mission dont la destinée l’a chargée.

 

PlancheA_226944Le point sur l’album :

Lorsque l’on s’intéresse au parcours de Sylviane Corgiat, on ne peut qu’être surpris. La scénariste et romancière a en effet travaillé pour la télé (sur des séries comme Navarro ou La Crim’) et démontre à quel point elle peut être à l’aise dans tous les domaines avec cette belle série héroic-fantasy (elle écrit aussi des livres jeunesse).

Dans Les Epées de verre, le pitch est simple : soleil se consume un peu à peu chaque jour et irradie la planète de plus en plus fort. Ce qui engendre de multiples dérèglements climatiques et précipite la fin du monde. Sauf qu’une vieille légende raconte que quatre épées aux pouvoirs magiques permettront aux élus et à ceux qui les accompagneront d’être épargnés…

Un récit de science fiction d’une grande maîtrise, qui propose un voyage sublime à travers une nature aux multiples facettes, parfois luxuriante et parfois aride. Quant aux protagonistes, ils sont attachants et ont plus d’un atout pour séduire. Tout cela servi sur le ton de l’Aventure, où les duels chevaleresques et le suspens occupent une place de premier ordre.

Et le dénouement de ce dernier album est un vrai plus dans l’édifice scénaristique, retombant parfaitement sur ses pieds. Il n’y avait pas de meilleure façon de conclure.

Quant au dessin, il est magistralement réalisé par Laura Zuccheri. La dessinatrice fait preuve d’un grand talent, en élaborant de superbes fresques très détaillées, grâce à un trait d’une belle finesse. Les expressions et les visages de ses personnages sont par ailleurs particulièrement réussis.

Les Epées de verre est une excellente saga qui s’achève brillamment.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here