Les Explorateurs de la Bible, une BD de Yvon Bertorello, Arnaud Delalande et Alessio Lapo (Glénat)

Capture d’écran 2015-04-07 à 18.10.37

Les Explorateurs de la Bible

Les Explorateurs de la Bible

Thriller religieux, Les Explorateurs de la Bible – Le manuscrit de Sokoka est un album one shot co-scénarisé par Yvon Bertorello (Codex Sinaiticus, Prince de Sasoun) et Arnaud Delalande (Codex Sinaïticus, Les Fables de Sang, Le Jardin des larmes), mis en images par le dessinateur Alessio Lapo (Codex Sinaiticus).

Date de parution: le 17 juin 2015
Auteurs:Yvon Bertorello, Arnaud Delalande (scénario) et Alessio Lapo (dessin)
Editeur: Glénat
Prix: 13,90 € (48 pages)

Résumé de l’éditeur:

À Paris, le chercheur Christopher Wertmann reçoit un appel de Dino Lorenzo, responsable des services secrets du Vatican. Il a un travail pour lui. Envoyé en mission à l’École biblique de Jérusalem, le plus ancien centre de recherche archéologique en Terre sainte, Chris doit enquêter sur la récente disparition d’un prêtre dominicain dans les rues de Jérusalem. Or ce dernier était en possession de dossiers ultraconfidentiels, en particulier une carte de fouilles archéologiques qui intéresse de très près l’École. Si, comme les chercheurs le supposent, ce qu’elle mentionne est exact, l’humanité serait au bord de l’une des plus grandes découvertes de son histoire !
Arnaud Delalande, Yvon Bertorello et Alessio Lapo signent un passionnant thriller religieux à la découverte des secrets de la Bible ! Un album très documenté et précis d’un point de vue archéologique et théologique, en partenariat avec la prestigieuse École biblique et archéologique française de Jérusalem.

[rev_slider explorateursdelabible]

Notre avis sur la BD :

C’est un pan entier de l’histoire de la chrétienté qui tremble après la découverte de nouveaux vestiges archéologiques… L’occasion de partir sur les traces de l’école de recherches bibliques de Jérusalem fondée au XIXème siècle. Un thriller qui aurait pu plaire sans une mécanique déjà vue et revue. Le scénario tire des ficelles apparentes et le texte se révèle parfois trop bavard.

Le dessin d’Alessio Lapo est quant à lui assez imprécis, illustrant grossièrement des visages dont les expressions ont du mal à jaillir. Un trait figé et lisse auquel il manque quelque chose pour que la magie opère.

En conclusion,  Les Explorateurs de la Bible – Le manuscrit de Sokoka est un album bien trop fade et classique qui peine à se démarquer.

Note
Originalité
Scénario
Dessin
Plaisir de lecture
Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here