Les filles de l’astrologue, tome 3 : le tome qui vient conclure la trilogie (Rageot)

Les filles de l’astrologue, tome 3 : le tome qui vient conclure la trilogie (Rageot)

Laurence Schaack et Françoise de Guibert constituent un duo d’auteurs pour ce troisième tome de la trilogie Les filles de l’astrologue, une série entièrement écrite à quatre mains. Laurence Schaack a beaucoup écrit pour les adolescents, après une carrière de journaliste. Françoise de Guibert, quant à elle, est passée de l’autre côté du miroir après plus de dix ans à travailler dans le monde de l’édition.

L’évolution des personnages

Les filles Lavol ont bien grandi depuis le début du premier opus de leurs aventures, et c’est l’un des points forts de ce tome final. Il nous montre une vraie évolution entre le début et la fin de l’histoire. Ça n’en rend la lecture que plus agréable et dans le cas d’une trilogie, comme ici, ça donne au lecteur l’impression que « la boucle est bouclée », les personnages passent de l’adolescence à l’âge adulte sous les yeux du lecteur.

Séparées pour mieux se retrouver

Une fois encore, les sœurs Lavol sont séparées et suivent chacun un chemin différent, pour faire reconnaître l’astrologie comme une science et non de la sorcellerie, pour sauver la réputation de leur père, Germain, ou encore échapper aux ennemis qui les suivent à la trace, les enjeux sont de taille dans ce tome, où pas un seul temps mort ne vient alourdir la lecture. Pourtant, c’est bien dans ce tome 3 que l’on voit les sœurs Lavol le plus soudées. Leur dynamique lorsqu’elles sont ensemble est bien différente de lorsqu’elles sont séparées, et ce temps ensemble permet au lecteur d’apprendre à mieux les connaître.
Thérèse, en particulier, est plus mise en avant et nous donne une idée plus précise de son caractère. L’aînée est toujours la plus dévouée à garder sa famille soudée et va être mise à rude épreuve dans ce tome. C’est dans ce tome qu’elle se révèle réellement, alors que les épreuves que traversent les quater sœurs et cousines pourraient bien causer la fin de leur unité.

L’astrologie plus abordable

Dans les deux premiers tomes, les termes utilisés et le vocabulaire lié à l’astrologie était très pointu et pouvait s’avérer compliqué à comprendre. Il ralentissait parfois même la lecture. Dans ce troisième opus, l’astrologie est mise au second plan pour laisser place à l’évolution des personnages. Sans toutefois être absents, les astres en sont pourtant bien plus abordables, et les termes techniques plus détaillés.

Ce troisième tome, le dernier de la saga des Filles de l’astrologue, est le plus rythmé des trois, et sans doute également le plus intriguant. L’objectif des filles dans les deux premiers tomes n’est plus d’actualité et elles doivent maintenant subir les conséquences. Il n’y a pas de temps mort et le lecteur va de rebondissement en rebondissement, sur un fond d’histoire et d’astrologie.

Date de parution : le 27 février 2019
Auteur : Béatrice Fontanel
Illustrateur : Alexandra Huard
Editeur : Rageot
Prix : 14,90 €
Acheter : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Elisa Houot
Elisa n'a que 20 ans mais écrit déjà depuis longtemps ! Pour le moment, elle se perfectionne en études d'édition. Elle a déjà écrit des nouvelles et tient aussi un blog de lecture (https://hopebookine.wordpress.com/). Bref, ses passions : lire et écrire !"

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here