Les filles de l’astrologue, un 2ème tome dans la continuité du 1er (Rageot)

Les filles de l’astrologue, un 2ème tome dans la continuité du 1er (Rageot)

Laurence Schaack et Françoise de Guibert constituent un duo d’auteurs pour ce deuxième tome de la trilogie Les filles de l’astrologue, une série entièrement écrite à quatre mains. Laurence Schaack a beaucoup écrit pour les adolescents, après une carrière de journaliste. Françoise de Guibert, quant à elle, est passée de l’autre côté du miroir après plus de dix ans à travailler dans le monde de l’édition.

Des personnages forts

Les personnages gagnent peu à peu en assurance et, alors que chaque chapitre est centré sur une seule d’entre elle, le lecteur peut découvrir Ariane, Soledad, Thérèse et Philomène plus en détails au fur et à mesure qu’il avance dans sa lecture. Les quatre adolescentes n’ont qu’un objectif dans ce deuxième tome, similaire à celui du premier : sauver Germain avant son procès, prouver au Roi que l’astrologue n’a rien du dangereux calculateur qu’on le fait paraître. Tandis que Soledad part à la conquête de Versailles et tente de conquérir la noblesse une marquise à la fois, ses cousines prennent un chemin différent.

Leur solitude fait leur différence

Après s’être retrouvées à l’issue du tome 1, les protagonistes sont rapidement forcées de prendre des chemins différents. Ce sont ces passages où les quatre jeunes filles sont séparées qui sont les plus intéressants. Elles ont vécu ensemble presque toute leur vie et les voir se débrouiller seules était essentiel pour leur forger une vraie personnalité. L’accent est mis sur leur épanouissement en tant que personne et pas seulement comme membre d’une grande fratrie. Les quatre adolescentes ont des personnalités tellement opposées qu’il est difficile de les confondre, bien que les points de vue passent de l’une à l’autre très rapidement. La fougueuse Philomène, la studieuse Ariane, la très mature Thérèse et la mondaine Soledad voient leurs univers complètement transformés.

L’astrologie toujours au centre de l’intrigue

Germain, le père et oncle des filles, est toujours en prison, sur les ordres de Louis XIV, qui pense que l’astrologie est un des grands mal qui ronge son pays. Alors que les quatre adolescentes ont pour but de faire changer d’avis le roi, elles qui ont grandi dans l’idée que l’astrologie était une des sciences les plus nobles font face à bien des obstacles. Soledad se voit refuser l’accès au roi lorsque quelqu’un parle d’elle comme de la « jeune astrologue », Ariane doit faire face à l’incompréhension de son bienfaiteur pour cette science qu’elle chérit et doit protéger un livre dont elle ne sait rien alors que Philomène tente de regagner sa jument en lisant clandestinement l’avenir des riches. Comme toujours, l’astrologie régit leur vie, mais pour une fois, peut-être pas dans le sens qu’elles avaient imaginé !

Page de l’éditeur :

Thérèse : née sous le signe du Capricorne, élément Terre. Ariane : née sous le signe du Verseau, élément Air. Philomène : née sous le signe du Verseau, élément Air. Soledad : née sous le signe du Lion, élément Feu.

Le ciel des quatre filles de l’astrologue s’obscurcit. Pour Germain Lavol de Sauvagnac, le verdict vient de tomber : après un procès expéditif, il a été condamné aux galères. Pour tenter de sauver leur père d’une mort certaine, Thérèse, Philomène, Ariane et Soledad doivent à nouveau se séparer. Il est temps pour chacune d’apprendre à exploiter ses dons. Mais les étoiles leur seront-elles favorables ?

Dès 12 ans

Date de parution : le 22 août 2018
Auteur : Françoise de Guibert et Laurence Schaack
Editeur : Rageot
Prix : 14,90 €
Acheter : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Elisa Houot
Elisa n'a que 18 ans mais écrit déjà depuis longtemps ! Pour le moment, elle se perfectionne en études de langues. Elle a déjà écrit des nouvelles et tient aussi un blog de lecture (https://hopebookine.wordpress.com/). Bref, ses passions : lire et écrire !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here