346941

Les Nouveaux sauvages, un film de Damián Szifron

On ressent une impression très bizarre quand on sort de ce film, Les nouveaux sauvages. Beaucoup de violence gratuite, extrêmement violente. Beaucoup de situations poussées à l’extrême où « le pétage de plomb » est de rigueur.

Sortie le : 14 janvier 2015
Durée : 2h02
Avec : Ricardo DarínOscar Martinez, Leonardo Sbaraglia

Synopsis :

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. L’inégalité, l’injustice et l’exigence auxquelles nous expose le monde où l’on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les Nouveaux sauvages est un film sur eux. Vulnérables face à une réalité qui soudain change et devient imprévisible, les héros des Nouveaux sauvages franchissent l’étroite frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amour, le retour d’un passé refoulé, la violence enfermée dans un détail quotidien, sont autant de prétextes qui les entraînent dans un vertige où ils perdent les pédales et éprouve l’indéniable plaisir du pétage de plombs.

029457

Les Nouveaux sauvages

Dans le film Les Nouveaux sauvages, des sketches, sans rapport les uns avec les autres. Ou le seul point commun est la violence de personnes qui ne seraient nullement sociabilisées. Des sauvages ! ou des monstres.

Dans la salle de ciné, des personnes qui rient de plus en plus fort au fur et à mesure de la violence. Mais pas moi. Je suis accablée devant tant de bêtises, tant d’absurdité, tant de facilité. Et surtout tant de violence absurde. Mais la violence est à l’ordre du jour.

Bref, on sort en ressentant un certain malaise. Les nouveaux sauvages, c’est trop. Too much, comme diraient les jeunes. Trop bête, trop vulgaire, trop facile, trop évident. Bref, TROP !

Et du coup, très décevant malgré les très bonnes critiques ! Ce n’est pas parce que ce sont les frères Almodovar qui l’ont produit que c’est un bon film.

Relatos salvajes, Les nouveaux sauvages, a déjà attiré en Argentine, 450 000 spectateurs… Qu’en sera-t-il en France ?

Vous pouvez lire la chronique de Thierry Carteret, beaucoup plus positive que la mienne  : ICI

Bande annonce du film Les Nouveaux sauvages : 

Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici