L’été où je suis devenue vieille, un excellent livre d’Isabelle de Courtivron (L’Iconoclaste)

L’été où je suis devenue vieille, un excellent livre d’Isabelle de Courtivron (L’Iconoclaste)

Isabelle de Courtivron se confie de façon vrai et intime avec son premier récit : L’été où je suis devenue vieille.

Tout sonne terriblement juste. Le lecteur sent que chaque mot écrit par l’auteure est pesé, soupesé, vécu. Isabelle de Courtivron écrit à la fois sur sa vie, son cheminement, ses rencontres, ses passions, son métier, mais aussi sur sa propre vieillesse qui la surprend encore. Si elle ne s’est pas vue vieillir, d’un seul coup, elle s’est vue vieille, d’abord dans le regard des autres.

Révolution de la femme

Isabelle de Courtivron a vécu les années soixante-huit ! Elle était alors jeune, rebelle, féministe, hippie, et à fond dans sa « révolution ». Aujourd’hui, elle a du mal à comprendre la jeunesse d’aujourd’hui, du mal à s’intéresser ou à adhérer aux réseaux sociaux. Elle se rend compte que son avis n’intéresse plus personne. Alors qu’elle était un grand professeur de Littérature française aux Etats-Unis, titulaire d’un doctorat. Comment est-ce possible qu’elle soit devenue à ce point invisible ?

Autobiographique

Ce récit est passionnant et en même temps bouleversant. L’auteure nous partage sa grande culture littéraire, avec passion, et en même temps ses doutes sur l’époque actuelle et sur le sens profond de sa vie. Sa plume est sans détour, aussi vrai qu’elle-même. Sans fard. Sans mensonge. A la fois pleine d’humour et cinglante. Isabelle de Courtivron ne se fait pas de cadeau !

La vieillesse est une période de la vie qui fait peur. En lisant L’été où je suis devenue vieille, le lecteur, s’il est retraité, rajeunira de quelques dizaines d’années ! Et les jeunes prendront conscience de l’importance des années. Un récit à découvrir pour tous !
L’été où je suis devenue vieille, un coup de cœur littéraire pour Publik’Art !

Infos de l’éditeur :

Date de parution :  février 2020
Auteur : Isabelle de Courtivron
Editeur : L’Iconoclaste
Prix : 17 € (196 pages)
Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here