Lilly Wood and The Prick : on a écouté Shadows, leur nouvel album

Lilly Wood and The Prick

Lilly Wood and The Prick : on a écouté Shadows !

Lilly Wood and the Prick. Peu ou prou en font le rapprochement, mais ils font partie de notre quotidien depuis déjà plusieurs années. Groupe qui fêtera bientôt ses dix ans, composé d’un binôme parfaitement établi, Nili Hadida et Benjamin Cotto, sont les petits chouchous francophones de la pop/folk/électro. Retour sur le groupe et sur son prochain album, Shadows, que nous avons écouté !

Sortie : le 13 novembre 2015
Tracklist : 15 titres
Label : Cinq 7 / Wagram Music
Acheter sur : Itunes

[vc_custom_heading text=”Notre avis sur l’album :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Assumant dès 2008 une avant garde musicale frenchy, découverts sur le net comme beaucoup d’autres, Lilly Wood and The Prick signent dès leur arrivée plusieurs tubes qui feront danser langoureusement toute une génération. Primés aux Victoires de la Musique en 2011 par le public, ils enchaînent une tournée à rallonge, grimpe tout en haut des charts grace a un remix de Robin Schulz, et signent pour plusieurs spots publicitaires.

Lilly Wood and the Prick nous amène les croissants chauds pour préparer l’hiver.

Trois ans après la sortie de leur dernier album, Lilly Wood and the Prick nous amène les croissants chauds pour préparer l’hiver. Shadows, conçu en grande partie au Mali, album brillamment illustré les artistes en vogue Pierre et Gilles, semble annoncer une nouvelle ère pour le groupe.

Non, Lilly ne change pas radicalement de style comme notre rockeuse nationale Izia. Bien au contraire. Ces jeunes trentenaires nous dévoilent toujours autant de mélancolie à travers des samples pop, enivrantes, mais peut être un peu trop. Lilly Wood fait du Lilly Wood. Pas vraiment de surprise, on se retrouve encore dans un coton bien confortable aux sonorités électro/dandy. On aurait peut être préféré entendre ce que cette douce voix rauque de la chanteuse Nili a dans le ventre.

Influencé par la culture africaine, ce qui n’est pas négligeable, on aurait pu s’attendre à un peu plus de danger côté percussions et vocables. A travers la douceur de cet album d’automne se cache une perle : N’importe quoi. Titre intégralement chanté en français. Une première pour ce duo. On attend avec impatience leur tournée qui se prépare déjà, car la scène dévoile parfois de très belles surprises.

[vc_custom_heading text=”Le clip de Shadows :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Note
Originalité
Cohérence
Plaisir d'écoute
Amandine Leupe
Amandine a 26 ans, elle est de Lille. Elle s'intéresse surtout à l'art contemporain, la littérature et la musique (rock folk, chanson à texte).

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here