Ce sont personne d’autre qu’Alexander Neef, Directeur général, et Aurélie Dupont, Directrice de la Danse, qui ont présenté en grandes pompes la programmation artistique de la saison 21/22 à l’Opéra de Paris. Depuis le cœur du Palais Garnier et de l’Opéra Bastille, ils ont révélé les grandes lignes d’un retour à la vie après de longs mois de black out avec des extraits de spectacles ainsi que des interviews d’artistes. Un grand moment pour se remettre dans le bain avant le retour aux salles de spectacles.

Un festival pour la nouvelle saison

Alexander Neef n’a pas fait de faux pas pour la première programmation de sa direction. Il a jonglé parfaitement entre invocation du patrimoine historique de la maison et promotion de jeunes artistes. Finies les annulations, les grèves et le confinement, le moment est venu de placer un énorme espoir dans l’avenir qui se présente à nous tous, c’est un peu le message en filigrane de cette proposition. Le déficit prévisionnel de 90 millions pour la période n’empêche pas une ambition bien affichée avec notamment 21 opéras programmés pour la saison lyrique, 2/3 à l’Opéra Bastille et le dernier tiers à Garnier. 13 reprises et huit nouvelles productions pour un programme avant tout dédié à l’opéra français ou de langue française avec 7 titres. Le programme est long et varié, disponible sur le site de L’opéra de Paris, cet article va se concentrer sur quelques titres qui attirent plus particulièrement l’attention sans viser à l’exhaustivité, avec tout d’abord le spectacle 7 Deaths of Maria Callas imaginé par Marina Abramovic et qui ouvrira la saison en septembre avec le compositeur Marko Nikodijević qui signe une musique originale avec les scènes fatales de sept rôles phares de la Callas. Suivent encore Œdipe de Georges Enesco d’après Sophocle monté par Wajdi Mouawad, Turandot de Pucini mis en scène par Bob Wilson. Le nouveau directeur musical Gustavo Dudamel sera dans la fosse pour les Noces de Figaro. Le dernier opéra de Leonard BernsteinA Quiet Place, sera joué par Kent Nagano. Autre spectacle notable, Wozzeck de Berg mis en scène par William Kentridge. Cendrillon de Massenet sera présenté pour la première fois à l’Opéra de Paris sous les auspices de Mariame Clément. L’opéra Fin de partie de Kurtág sur un texte de Beckett sera donné en avril 2022 à Garnier. Parmi les reprises, on peut citer la mise en scène du Vaisseau fantôme de Wagner par Willy Decker en octobre à Bastille et dirigée par Hannu Lintu. La Khovantchina de Moussorgski mise en scène par Andrei Serban sera jouée à Bastille en janvier 2022. L’Elektra de Strauss sera mise en scène par Robert Carsen à Bastille en mai 2022. Alcina de Haendel sera reprise dans la mise en scène inaugurée également par Robert Carsen.

Le florilège est succin mais aguicheur, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur le site de l’Opéra de Paris pour en savoir plus sur le panel entier de spectacles qui seront donné pour la saison 21/22 au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille. Le programme est plus que prometteur, varié et fidèle aux valeurs de la maison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici