Mercenaire
Mercenaire Photo © Ad Vitam

Mercenaire, du mauvais rugby ! 

Sacha Wolff réalise un film, Mercenaire, soit disant sur le rugby. Mais c’est une fiction, bien sûr. En fait, il s’attache surtout aux mœurs wallisiennes, bien différentes des nôtres. L’histoire est centrée sur un personnage, Soane, un wallisien pure souche et rugbyman qui rêve de devenir un grand.

Le synopsis est simple. Abraham repère Soane et propose à son père de l’envoyer en Métropole pour devenir un grand joueur de rugby. Là-bas, il gagnera beaucoup d’argent et pourra en envoyer à sa famille.

Mais la vie n’est pas si simple pour Soane, interprété par Toki Pilioko, vrai joueur de rugby et pas du tout acteur professionnel. Il semblerait que Sacha Wolff ait voulu faire un film sur le rugby, le monde du sport et montrer de très près un vrai joueur de rugby. Sans oublier Wallis qui apporte une touche toute particulière au film. Soane vit dans un squat, à Nouméa, avec sa famille. Son père abuse de son autorité et sème la terreur et la violence autour de lui.

Bien sûr, vu sous cet angle, le film Mercenaire paraît intéressant. Mais la violence et l’agressivité dominent le film. C’en est insupportable.
On peut regretter aussi que le film Mercenaire ne soit pas davantage centré sur la mentalité d’un club de rugby, ses exigences et son savoir-vivre. On voit davantage Soane se faire tabasser, sous tous les angles, encaisser les coups, avec une violence animale, et se doper pour tenir le coup ou être plus rentable pour le club. Un joueur de sa propre équipe a même tenté de le tuer ! Bien triste image d’un sport d’équipe, d’un sport fraternel avec de hautes valeurs morales…

Les rugbymen ne vont pas apprécier cette image de violence véhiculée par ce film. Dommage, vraiment dommage… Film classé par Publik’Art sans beaucoup d’intérêt ! Mercenaire a reçu un Prix à La Quinzaine des réalisateurs 2016 et a eu une nomination au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2016.

[vc_text_separator title=”SYNOPSIS ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

MercenaireSoane, jeune Wallisien, brave l’autorité de son père pour partir jouer au rugby en métropole.
Livré à lui-même à l’autre bout du monde, son odyssée le conduit à devenir un homme dans un univers qui n’offre pas de réussite sans compromission.

Sortie : le 5 octobre 2016
Durée : 1h44
Réalisateur : Sacha Wolff
Avec : Toki Pilioko, Iliana Zabeth, Mikaele Tuugahala
Genre : Drame

[vc_text_separator title=”BANDE ANNONCE” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

2 Commentaires

  1. Je trouve que la personne qui a écrit cet article n’a rien compris au sujet du film… Ni aux Wallisiens (et il est grand temps de s’intéresser aux “mœurs” de ces français d’outre mer! Mais visiblement il ne faut surtout pas oser avoir un regard critique sur certains aspects du rugby… C’est un film fort, bouleversant, fin… Le rugby n’en sort pas rabaissé, bien que certaines dérives y soient dénoncées. Le réalisateur vient du monde du documentaire: autant dire qu’il y a menée une enquête minutieuse et qu’il ne parle pas dans le vide même pour cette première fiction qui est une belle réussite, les jurys cannois ne s’y sont pas trompés!

  2. Je ne comprends pas la critique sur ce film. Vous semblez vous leurrer en croyant que le rugby est parfait … bienvenue dans le rugby d’aujourd’hui ! Argent, dope, mercenaires, violence et c’est le passionné qui parle ! Ce film est très réaliste de ce qui se passe dans le rugby pro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici