Modernité et révolution dans l’exposition Etre moderne, le MoMA à Paris à la Fondation Louis Vuitton

Le MoMA à Paris
Le MoMA à Paris, Fondation Louis Vuitton

Modernité et révolution dans l’exposition Etre moderne, le MoMA à Paris à la Fondation Louis Vuitton

Pour qui n’a jamais eu la chance d’aller à New York et de visiter le MoMA, la Fondation Louis Vuitton propose un rattrapage en règle avec une exposition mettant à l’honneur certaines des oeuvres les plus iconiques du prestigieux musée d’art moderne new yorkais. Un tour d’horizon de l’art du XXe siècle jusqu’à nos jours s’organise sur 4 étages denses et aérés à la fois avec un parcours enchainant les illustres noms. Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Henri Matisse et Paul Cézanne sont quelques uns des artistes présentés pour une des expositions majeures de la saison parisienne.

Le MoMA dans tous ses états 

Pas moins de 200 oeuvres du Museum of Modern Art ont traversé l’atlantique pour occuper chacun des 4 étages de la Fondation Louis Vuitton et offrir un voyage dans le temps de la création artistique moderne et contemporaine. Peintures, sculptures, dessins, estampes, photographies, films, oeuvres numériques, performances, objets d’architecture et de design proviennent de chacun des 6 départements du MoMA pour un tour d’horizon aussi ambitieux que représentatif. Le Pop Art tient bien évidemment une place centrale dans une exposition qui s’arpente comme un voyage depuis les précurseurs jusqu’aux artistes les plus actuels. Les Campbell Soup Cans d’Andy Warhol côtoient certaines de ses vidéos Screen Test et son Elvis Presley dédoublé, la Drowning Girl de Roy Lichtenstein refuse toujours d’appeler Brad à l’aide et Jasper Johns continue de mettre en abime le rêve américain. La première salle de l’exposition se penche sur la première décennie d’un MoMA inauguré en 1929 en plein coeur de la crise financière, comme un symbole et un rappel de l’éternité de l’art face à la vanité des possessions matérielles. Des objets utilitaires industriels côtoient les artistes de l’après WWII comme Jackson Pollock, Mark Rothko ou Willem de Kooning. Puis le Minimalisme et le Pop Art se découvrent avec des peintures, des sculptures et des films, soulignant bien l’évolution de la représentation artistique avec l’utilisation croissante des nouveaux médias. La salle suivante montre des oeuvres postérieures à 1960 avec notamment des oeuvres des mouvements Fluxus ou de la Pictures Generation. La dernière section dévoile des oeuvres plus contemporaines qui interrogent sur la place de l’art dans la société et la place prédominante du digital.

Un parcours plein de sens

L’exposition passe des chocs esthétiques du début du XXe siècle avec le Baigneur de Cézanne et les Poissons rouges de Matisse à des expériences plus interactives qui mettent les visiteurs au défi de s’immerger dans les oeuvres. Une salle entière est dédiée à l’installation sonore de Janett Cardiff avec 40 hauts-parleurs qui jouent chacun des 40 chanteurs du choeur de Salisbury interprétant un motet du XVIe siècle. Si on peut regretter que certaines des oeuvres majeures du MoMA ne soient pas présentées, la raison de leurs absences est bien compréhensible. Quelle compagnie d’assurance aurait accepté de couvrir le transport de La Danse de Matisse, la Nuit étoilée de Van Gogh ou des Demoiselles d’Avignon de Picasso toutes ensemble? L’exposition s’attache à démontrer l’urgence du lien entre l’art et le monde réel pour briser les barrières entre représentation artistique et actualité. Des artistes noirs américains stars actuels comme Mark Bradford et Kerry James Marshall côtoient un mur rempli du mot Aids à la place de Love par Robert Indiana, rappelant que le MoMA avait récemment exposé des artistes venus de pays musulmans bannis du territoire américain par le président actuel.

Depuis son ouverture, l’exposition Etre moderne, le MoMA à Paris rencontre un succès populaire majeur avec une Fondation Louis Vuitton ne désemplissant quasiment jamais. Les places sont chères pour pouvoir admirer des oeuvres devant lesquelles une foule nombreuse ne cesse de s’émerveiller. C’est le moment de réserver vos billets pour vous joindre à la cohorte des chanceux.

Dates : du 11 octobre 2017 au 5 mars 2018
Lieu : Fondation Louis Vuitton (Neuilly sur Seine)
Entrée : 16 €

[vc_text_separator title=”GALERIE PHOTOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Le MoMA à Paris
Le MoMA à Paris

Le MoMA à Paris
Le MoMA à Paris

Le MoMA à Paris
Le MoMA à Paris

Le MoMA à Paris
Le MoMA à Paris

Note
Originalité
Richesse de l'exposition
Richesse du parcours
Plaisir de la visite
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here