Moyasimon, tome 1 : un manga de Masayuki Ishikawa (Glénat)

601 MOYASIMON T01[MAN].indd

Moyasimon est un manga original signé Masayuki Ishikawa. Tout se passe dans une université agricole, où deux jeunes étudiants et amis font leur rentrée. L’un deux a un pouvoir spécial puisqu’il voit les microbes qui nous entourent…. Ils prennent l’apparence de petits personnages et lui permettent de les distinguer facilement.

Date de sortie : 1er octobre 2014
Auteurs : Masayuki Ishikawa (Scénario et Dessin)
Prix : 9,15 € (224 pages) 

Résumé de l’éditeur :

Le point commun entre le saké, le vin, la sauce soja, le miso, le pain, la bière, le fromage, les antibiotiques… c’est eux :
Aspergillus oryzae ou Saccharomyces cerevisiae… ces noms scientifiques vous semblent imbitables ? Vous les retiendrez bien vite, car ces levures sont au centre de ce manga atypique, aux côtés de leurs congénères microbiens.
Tout commence avec l’arrivée de notre héros, Tadayasu Soemon Sawaki, dans une école agricole. Une seule chose le différencie des autres étudiants : il est capable de voir les micro-organismes à l’œil nu, sous forme de petits personnages !! Pratique pour repérer un aliment contaminé par l’Escherichia coli et éviter une gastro-entérite ou contrôler le degré de fermentation d’un saké. Par contre, détecter des verrues au pied d’une belle femme ou se rendre compte que deux personnes ont partagé leurs flores cutanées peut parfois s’avérer gênant…
Grâce à Sawaki nous découvrirons la richesse du monde microbien et son rôle central, notamment dans notre alimentation. Des basiques yaourt et sauce soja aux fantastiques saké et vin en passant par les surréels surströmming et kiviak, nous saurons tout des aliments fermentés !

Le point sur l’album :

Il faut avouer que l’idée de Moyasimon est aussi étonnante qu’originale. Concevoir un manga – même une histoire – autour de la faune microbienne relève de l’inédit. Ici, l’accent est mis sur l’alimentation, et plus particulièrement la fermentation, qui cultive le développement de certains de ces micro-organismes pour aboutir à ce que nous connaissons : yaourt, sauce soja, vin, saké etc… Et notre héros est capable d’identifier avec précision chaque population microbienne. Ce qui permet parfois d’éviter des catastrophes sanitaires. Le récit nous emmène ainsi dans un monde méconnu, qu’on découvre avec amusement.

Le dessin de Masayuki Ishikawa est plutôt classique. Son trait fin et ses personnages respirent le manga traditionnel, avec ses moments de folie qui le traversent.

Moyasimon est donc une série surprenante qui pourrait gagner ses galons rapidement.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here