Nikki Yanofsky se dévoile au Carmen : un bonbon canadien !

nikki-yanofsky-deuxieme-album-little-secret

19 mai 2014 : sortie de son album : Little secret

Il faudrait retenir la date du 19 mai prochain. Pourquoi ? Princesse Nikki Yanofsky sort un disque à cette date là, ‘’Little Secret’’,  et il serait dommage de s’en passer. Le « Carmen », à Pigalle, a recueilli la jeune canadienne (elle n’a que 19 ans) pour faire résonner sa voix jazzy et chaleureuse dans ses appartements, afin d’assurer la promotion de son disque.

Deux notes ont suffi. Ses musiciens sont d’abord arrivés : bassiste/contrebassiste, guitariste, pianiste et batteur, tous des tronches, de la personnalité, et une absorption folle  lorsqu’ils jouent. Puis Nikki est apparue, elle pose sa voix, entame sa première chanson.  L’érection capillaire surgit au bout de quelques secondes ! Chez tout le monde ! Que faire ? Se laisser faire. Les mélodies soules et jazz nous font planer. On se laisse porter, emporter. On commence à bouger, en rythme. On se balance. Elle nous demande de taper dans les mains, on suit.  Tout le public était embarqué. La chanson se termine, on applaudit avec joie, et elle enchaine.

Nikki rayonne. Une femme a d’ailleurs secoué son mari qui semblait hypnotisé par la charmante artiste. Cette-dernière n’est pas venue simplement chanter et fuir ensuite, elle vient pour partager. Elle crée un lien avec le public, en lui parlant, en lui expliquant ce qu’elle fait et pourquoi elle chante telle ou telle chanson. Emotions et sentiments se croisent.

Nikki Yanofsky arrives at MusiCares Person of the Year tribute in Los Angeles

Aznavour se voit être repris par la talentueuse chanteuse, à la sauce RnB, et elle réécrit une partie de ‘’Jeepers Creepers’’ du monument Armstrong. On enchaine les shots  de monstrueuses vocalises, s’enivrant encore et encore. Sa générosité sur scène, toujours un sourire au coin des lèvres, mélangée à ses qualités vocales parfaites font d’elle une grande. Nikki nous balade, nous fait danser. Et puis l’Amour ! Ses chansons d’amour sont belles. On en tomberait amoureux. De Nikki.  Et de ses chansons aussi. Son délicieux ‘’franglais’’ fait rire. Nikki est un bonbon canadien qui ne fait pas grossir, et dont la consommation auditive ne doit pas être mesurée.

Fille des baronnes du jazz, Nikki publie son disque ‘’Little Secret’’, produit par Quincy Jones,  le 19 mai prochain, et il serait (terriblement) dommage de s’en passer.

Lodi
Relativement petit, attendant sa grande heure.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here