Onirique exposition Au-delà des Etoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky, au Musée d’Orsay

Au-delà des Etoiles
Au-delà des Etoiles, Musée d’Orsay

Onirique exposition Au-delà des Etoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky, au Musée d’Orsay

Dès la première toile, le ton est donné. La Meule de Claude Monet présente un passage azuré, flouté, brûlé par le soleil et envahi par la nuit, reflet non pas seulement de la nature foisonnante mais surtout du regard du peintre sur elle. La nature est au centre de l’exposition Au-delà des Etoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky, mais le Musée d’Orsay la place sous les auspices de peintres fiévreux, habités, tourmentés. Dieu et le démon se cachent au détour de ces paysages mystiques où plus rien ne semble si réaliste quand le jour et la nuit semblent abriter des esprits mystérieux. Les plus grands peintres cohabitent avec des écoles canadiennes ou scandinaves moins renommées mais non moins intéressantes.

Le plaisir de retrouver des oeuvres connues

Beaucoup de blasés se plaignent de voir toujours et partout les impressionnistes. Pourtant, retrouver les Nymphéas de Monet aux côtés de ses Cathédrales de Rouen ou des oeuvres de Gauguin et de Van Gogh est rien de moins que l’ évidence tant leur apport à l’art universel semble un passage obligé. En tordant la réalité au prisme de leurs tempéraments, ils ont ouvert la voie à tous les courants picturaux modernes du XXe siècle. Pourquoi représenter la nature telle qu’elle l’est quand on peut jouer avec et se l’approprier? Les deux premières salles offrent un panorama réjouissant venu de ceux qui ont révolutionné l’art pictural. Cheveux roux incandescents, formes géométriques conceptuelles et couleurs irisées produisent des chocs esthétiques à répétition, surtout que beaucoup d’oeuvres ne figurent pas parmi les plus connues, comme ces Arbres sur Fond Jaune d’Odilon Redon qui subjuguent les visiteurs pendant de longues minutes. Quant au Christ au Mont des Oliviers avec un Gauguin en auto-portrait christique à mi-chemin avec Van Gogh, c’est un ravissement. Tant d’oeuvres à se remémorer pour une nature sublimée par la grâce de peintres ambitieux et précurseurs.

Des écoles picturales moins connues

Les salles avec les oeuvres des peintres d’Amérique du Nord comme Giorgia O’Keeffe ou Emily Carr, ainsi que les oeuvres scandinaves et canadiennes, interpellent pat leur originalité. Preuve en est que tout n’est pas dit dans la peinture et que beaucoup reste à découvrir. La visite est un plaisir renouvelé à chaque toile et les mystères de la nature offrent des surprises saisissantes. Les nombreux commentaires proposés aux côtés des oeuvres permettent d’exposer thèses et intentions pour des révélations étonnantes. Quand vient la dernière salle, la musique de Charles Ives se fait entendre alors que le Soleil de Munch éblouit les spectateurs. Les oeuvres sont moins figuratives, jouent avec les astres et approchent du royaume du rêve. La nature terrestre laisse place au firmament des étoiles, à l’inconnu et à l’imagination fertile d’artistes iconoclates.

Le Musée d’Orsay propose une nouvelle exposition fantasmagorique qui réjouit tout du long. Le parcours interpelle et réjouit des visiteurs appelés à réaliser des aller retours entre les salles pour confronter des oeuvres qui s’additionnent et ne s’annulent pas. Une exposition à découvrir jusqu’au 25 juin!

Dates : Du 14 mars au 25 juin 2017
Lieu : Musée d’Orsay (Paris)
Entrée : 12 €

[vc_text_separator title=”GALERIE PHOTOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Au-delà des Etoiles
Au-delà des Etoiles

Au-delà des Etoiles
Au-delà des Etoiles

Au-delà des Etoiles
Au-delà des Etoiles

Au-delà des Etoiles
Au-delà des EtoilesLe paysage mystique de Monet à Kandinsky

Note
Originalité
Richesse de l'exposition
Plaisir de la visite
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here