Interview de Benjamin Bir, créateur de OtheatrO.com, l’abonnement illimité au théâtre !

Capture d’écran 2015-05-05 à 05.34.55OtheatrO.com est le premier service à proposer des abonnements illimités au théâtre. Benjamin Bir, comédien et créateur du site internet, a répondu à nos questions.

Publikart (C.H) : Où et comment est né ce projet OtheatrO ? Pourquoi avoir créé cet abonnement illimité au théâtre ?

[quote_box_right]”Mis en ligne fin 2014, OtheatrO a pour but de moderniser et démocratiser le théâtre en facilitant la sortie de ses abonnés”[/quote_box_right] B.B : J’ai eu l’idée il y a bientôt 2 ans, je suis comédien mais j’ai aussi travaillé dans la production, et je me suis vite rendu compte que quelque chose n’allait pas dans l’économie du théâtre. Le phénomène du remplissage des salles par l’invitation s’est généralisé, ce qui est mauvais pour le théâtre, d’une part parce qu’il n’y a pas de recettes au bout, d’autre part parce que les spectateurs invités ne reviendront pas forcément, ils viennent parce que c’est gratuit.

Je me suis donc posé la question : comment remplir les salles sans forcément passer par le système de l’invitation ?

Autre chose, il y a peu de jeunes au théâtre : ils pensent que le théâtre est ringard, que c’est trop cher, que c’est compliqué d’y aller. Il fallait donc trouver un moyen de simplifier la démarche « aller au théâtre » et trouver comment permettre aux gens de venir plus régulièrement. Les abonnements se font déjà dans tout le secteur de la culture et des loisirs (cinéma, expositions, salles de sport, etc.), et la solution de carte pour le théâtre me paraissait évidente.

Site otheatro.com

C.H: Comment fonctionne cet abonnement, c’est si simple que ça ? Pas de contraintes ?

B.B : C’est très simple. Il suffit d’aller sur le site, de souscrire à l’abonnement que l’on souhaite et tout est informatisé, on reçoit une contremarque avec son abonnement. On est allé au plus simple et au plus efficace pour les internautes.

Une fois abonné, vous pouvez aller dans tous nos théâtres partenaires sans limitation ni contrainte (sauf si les spectacles sont pleins, bien sûr !).

C.H : Combien de théâtres ont adhéré au projet ?

B.B : Nous avons une quarantaine de théâtre partenaires, on attend encore 5 théâtres de plus au mois de mai et on espère atteindre la cinquantaine pour cet été. Ce sont des théâtres de moins de 250-300 places pour le moment, mais en septembre nous allons lancer une offre « premium » avec un abonnement pour des théâtres de plus grande ampleur.

C.H : Que gagne un théâtre à être partenaire de votre projet ?

B.B : A chaque fois qu’un de nos abonnés va au théâtre, on reverse à ce dernier une somme fixe, qui est certes inférieure au prix d’un billet plein tarif mais toujours supérieure à la gratuité d’une invitation. Et nous parions surtout sur le volume et la régularité : un abonné ira d’autant plus au théâtre que ce sera plus simple pour lui de réserver et de choisir ses pièces via son abonnement.

C.H : Et les abonnés ? Qui sont-ils ?

B.B : Nous, notre cible étaient au départ les 18-25 ans, aujourd’hui dans nos abonnés la moyenne d’âge est entre 26 et 28, on a quelques personnes qui ont plus de cinquante ans. Mais dans l’ensemble nos abonnés sont plutôt jeunes.

C.H : La non-fréquentation des théâtres par les plus jeunes n’est-elle pas due au manque d’éducation artistique plutôt qu’à l’offre et au prix des pièces de théâtre ?

B.B : Bien sûr qu’il y a un problème dans l’éducation, la plupart des jeunes trouvent que le théâtre c’est ringard, on ne devrait pas emmener des ados voir du Racine et plutôt les sensibiliser à la comédie. Mais il y a aussi le fait que les gens n’ont pas l’habitude d’aller au théâtre, parce que ça leur paraît cher et inaccessible, parce que la réservation leur paraît compliquée… Les théâtres ont aussi fait l’erreur de multiplier le nombre de pièces pour augmenter le nombre de spectateurs. Aujourd’hui vous avez au moins 300 spectacles dans Paris, ce qui n’est pas forcément positif pour des gens qui ne savent pas quoi choisir comme pièce.

C.H : Quelles perspectives pour ce projet ?

B.B : Et bien d’abord élargir les abonnements à tous les théâtres parisiens, et puis à terme, pourquoi pas lancer l’offre dans d’autres grandes villes ?

 

Merci Benjamin ! Et pour souscrire à un abonnement OtheatrO, c’est par ici !

 

OtheatrO.com l’abonnement illimité au théâtre
Carte illimité : 25 euros
Carte illimité duo : 50 euros
Carte 10 spectacles : 80 euros (soit 8euros/spectacle)
Carte 5 spectacles : 45 euros (soit 9euros/spectacle)

Charlotte Henry
Théâtrophile, je prends un malin plaisir à dénicher de petites merveilles dans les salles parisiennes. J'aime aussi la politique et les chats, mais ça, c'est une autre histoire...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici