Percy Jackson, tome 3 : une BD de Robert Venditti et Attila Futaki (12Bis)

224893_c

L’adaptation BD du célèbre roman de Rick Riordan poursuit son chemin avec un troisième volet, Le sort du Titan. Le jeune Percy Jackson est mis encore une fois à rudes épreuves et va devoir affronter de menaçantes créatures, au premier rang desquelles Cronos règne en maître, alors que son amie Annabeth est enlevée…

Date de sortie : 25 septembre 2014
Auteurs : Robert Venditti (Scénario) et Attila Futaki (Dessin)
Prix : 13,90 € (130 pages) 

Résumé de l’éditeur :

Décidément, la vie des demi-dieux n’est vraiment pas de tout repos… Percy, Thalia et Annabeth se retrouvent à Westover Hall, un collège militaire, pour récupérer deux jeunes Sangs-Mêlés que Grover a découverts, Nico et Bianca Di Angelo. Malheureusement, un monstre du nom de Thorn surveillait les deux enfants sous la forme du principal adjoint du collège. Thorn est en réalité un Manticore, sorte de lion à visage humain. Lors du combat entre lui et nos héros, Annabeth disparaît avec Thorn, malgré l’intervention d’Artémis et de ses Chasseresses. De retour à la Colonie, ils apprennent qu’Artémis a disparu en traquant un mystérieux monstre et doivent partir à sa recherche. Percy, quant à lui, pense surtout à sauver Annabeth des griffes de ses kidnappeurs…
Célèbre saga de Rick Riordan, Percy Jackson a déjà fait l’objet de deux adaptations au cinéma – le second épisode ayant totalisé 1,5 millions d’entrées en France ! Voici le 3e volume de sa version en BD, par Robert Venditti et Attila Futaki.

Le point sur l’album :

Scénarisée par Robert Venditti (The Surrogates), cette adaptation semble respecter l’oeuvre originelle tout en profitant d’un découpage sur mesure pour l’exercice de la BD. Ce troisième tome est dans la lignée des précédents, où l’aventure est au coeur du récit. Ce dernier est plutôt riche (grâce à son univers et ses nombreuses figures mythologiques), orchestré avec rythme et suspense.

Le dessin de Attila Futaki est par ailleurs digne d’un grand comics. Un trait fin qui met particulièrement bien en valeur les visages et les jeux d’expressions qui vont avec.

En conclusion, on passe un agréable moment avec ce dernier album.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here