Une plongée anthropologique chez les Himbas avec la BD Rouge Himba (La Boîte à Bulles)

Rouge Himba
Rouge Himba, dessin de Simon Hureau, scénario de Solenn Bardet, Editions La Boîte à Bulles

Une plongée anthropologique chez les Himbas avec la BD Rouge Himba (La Boîte à Bulles)

Solenn Bardet invite le dessinateur Simon Hureau à la suivre pour découvrir une culture primitive aux multiples subtilités en plein coeur de la Namibie. Les Himbas ne sont pas qu’un peuple aux femmes se peinturlurant la peau d’ocre et de graisse, leur donnant cette couleur rouge si caractéristique. C’est aussi un peuple de pasteurs nomades à l’organisation complexe qui a conquis la jeune femme dès son plus jeune âge. Si la BD n’oublie aucun détail tout au long de 312 pages riches en apartés techniques pleins de sens, la masse d’information transforme peu à peu la simple BD en pensum anthropologique parfois compact.

A l’origine du monde

Les Himbas sont un peuple situés à cheval entre l’Angola et la Namibie dont les 10 000 individus vivent principalement sur les 30 000 km carrés du Kaokoland. Rien n’aurait du pousser le dessinateur Simon Hureau à venir scruter de plus près les us et coutumes de ce peuple d’éleveurs au mode de vie ancestral. Mais la proposition de Solenn Bardet de la suivre en Afrique va le convaincre de tenter l’aventure. Née en 1975, la jeune femme n’a que 18 ans en 1993 quand elle débarque chez les Himbas. Adoptée selon les rites de la peuplade, Solenn Bardet séjourne auprès de sa famille d’adoption six mois par an pendant quatre ans et en fait le récit passionné dans Pieds nus sur la terre rouge aux éditions Robert Laffont en 1998. Elle participe à la création de l’association Kovahimba en 2006 pour aider les Himbas à protéger et valoriser leur culture. Elle réalise enfin le documentaire Les Himbas font leur cinéma ! en 2012 pour souligner la spécificité de la culture Himba dans un monde moderne qui brûle la terre par les deux bouts. Les 312 pages débutent avec un vrai choc des cultures pour s’enfoncer au fil des pages dans le bréviaire exhaustif. Certaines pages creusent si profondément dans les détails que le lecteur peut se demander à l’occasion si l’auteure n’en fait pas un peu trop. La BD d’abord divertissante se change en récit encyclopédique avant tout omniscient, aux micro intrigues à l’ampleur  certes limitée mais toute tournée vers les enjeux d’une petite communauté aux confins du monde.

La lecture de Rouge Himba fait découvrir une culture et des individus si loin des critères occidentaux. Parfois indigeste, elle révèle surtout que les valeurs occidentales ne sont peut être pas les plus indiquées pour montrer le chemin de l’avenir. Et rien que pour ça, Rouge Himba vaut le coup d’une lecture approfondie!

RESUME DE L'EDITEUR, INFOS ET PLANCHES DE L'ALBUM

Les Himbas constituent un peuple premier qui, bien qu’en contact avec la civilisation occidentale, a décidé de conserver son mode de vie. Solenn Bardet les connaît très bien, puisqu’à peine majeure, il y a 20 ans, elle est allée vivre avec eux, se faisant même adopter par une famille himba. En 2015, elle convainc Simon Hureau de la suivre dans son prochain périple en Namibie. Pour Solenn, les objectifs de ce voyage sont multiples : se rendre sur la tombe de son défunt père, présenter sa fille Zélie à sa famille himba et à ses amies et résoudre des conflits entre clans qui paralysent l’avancement des projets de l’association Kovahimba… Sur cette terre aride où rien n’est simple, organiser une simple réunion demande patience et persévérance. Aux côtés de Solenn, Simon Hureau et le lecteur découvrent la beauté, l’étrangeté de ce pays et de ses habitants. Dépaysant, instructif, magique…

Date de parution : le 15 novembre 2017
Scénariste(s) : Solenn Bardet
Dessinateur(s) : Simon Hureau
Genre : Humour
Editeur : La Boite à Bulle
Prix : 34 € (312 pages)
Acheter sur : Amazon l BDFugue

Note
Originalité
Dessin
Scénario
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here