Camille Lotteau suit le philosophe polémiste Bernard-Henry Levy pendant sa tournée théâtrale avec sa pièce Looking for Europe à l’époque de la campagne des élections européennes de 2019. Celui qui irrite ou séduit toujours autant en profite pour rencontrer les dirigeants politiques européens pour échanger sur l’importance de défendre une identité européenne à tout prix. Constamment sur la route, l’équipe de tournage traverse une vingtaine de pays, du Portugal à la Pologne en passant par la République tchèque et la Grèce pour échanger et faire ressortir la robe bariolée de la Princesse Europe, personnage mythologique aux multiples significations identitaires.

Un documentaire passionnant

Ce qui frappe surtout dans ce documentaire, c’est cette voix off qui commente constamment les images et ne se prive pas de donner son point de vue. Pas de pause pendant 1h50 avec des commentaires souvent pertinents, qui souligne la duplicité de BHL en même temps que son infatigable envie de partager avec autrui. La vie sur scène, les moments dans les coulisses, les voyages, les réunions, rien n’est passé sous silence et c’est justement cette ouverture maximale de la focale qui donne tout son intérêt à Princesse Europe. Des personnages tous différents sont rencontrés, du migrant muet à des jeunes femmes lisboètes, des ukrainiens évoquant la surprenante Transcarpatie au sulfureux premier ministre Hongrois Viktor Orban. Le documentaire devient plein de sens, l’important n’est pas d’être d’accord sur tout mais de pouvoir échanger, sans complexes ni tabous. Du plus insignifiant au plus orgueilleux, tous ont la parole dans un melting pot qui rappelle que l’Europe est multiple et doit continuer à se construire, par delà les barrières économiques érigées par le libre-échange. L’espace commun est la raison d’être de l’Europe, sous peine de la voir se dissoudre et vaciller sous les coups de boutoir des nationalismes. Le brexit fait justement irruption pour montrer la complexité de cette sortie controversée du UK hors de l’Europe. Les interventions sont pertinentes, une certaine distance est entretenue, Princesse Europe remplit sa mission.

Ce premier film réalisé par Camille Lotteau et dont la tournée à travers l’Europe de la pièce de BHL est le fil conducteur mérite plus que la polémique stérile qui a actuellement cours sur les réseaux sociaux. BHL ne sort ni grandi ni amoindri de ce documentaire, il expose et partage ses opinions dans une mise à distance savamment entretenue par la voix off pince sans rire et bienvenue pour justement contrebalancer les répliques continues d’un BHL toujours virulent. Quant à parler du financement du film, on se retrouve dans une même situation que pour le covid. Beaucoup sont devenus des financiers comme ils étaient médecins le soir d’avant. C’est ce qu’on appelle parler pour ne rien dire. le documentaire mérite sa chance, voilà tout.

Synopsis: Pendant la campagne des élections européennes de 2019, Bernard-Henri Lévy entreprend de sillonner l’Europe avec une pièce de théâtre écrite et jouée par lui. Le film suit l’infatigable défenseur de l’UE le long des routes d’une vingtaine de pays entremêlés, et le réalisateur décide de sortir des théâtres et des palais, à la rencontre des pensées et des visages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici