Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?, un film de Philippe de Chauveron.

474265

Sortie : le 16 avril 2014

Durée : 1h37

Avec : Christian Clavier, Chantal Lauby…

Encore une fois les critiques sont dithyrambiques pour cette comédie française. Et peut-être à cause de ça, je ressors déçue de ce film. Les clichés sont énormes, reviennent sans cesse, et si au début, on sourit, à la fin du film, on ne sourit plus du tout !

Synopsis :

Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt “vieille France”. Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d’ouverture d’esprit…Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois.
Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique.

429784

Pourtant l’idée de départ était bonne. Réunir dans la même famille un musulman, un juif, un chinois et un africain, cela pouvait promettre ! Mélanges d’ethnies, de religions, de cultures… Mais…

442910

Le scénario est sans intérêt. Les scènes se suivent et se ressemblent, sans lien entre elles. Pauvre France ! Pauvre famille ! Aucun esprit de famille ne ressort ! Aucune complicité entre les sœurs… Aucune émotion. « Flat », tout est parfaitement « flat ».

Quel dommage ! Il y a tant à dire, et à vivre,  autour d’une famille, dite aujourd’hui, nombreuse et internationale !

Ce qui m’attriste le plus, c’est le succès de ce film ! La salle était pleine et les rires fusaient. Les Français ont vraiment besoin de rire…

Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

1 commentaire

  1. J’ignore si les français ont besoin de rire, ou si le nivellement par le bas est devenu tel qu’ils rient d’un rien, qu’ils rient pour rien.
    Car même la bande-annonce est aussi alléchante qu’une assiette de pâtes trop cuites …

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here