Marie-Gold, Règle d’or, Les faux monnayeurs

Marie-Gold a fait paraitre en 2018 son premier EP Goal: une mélodie. Depuis son Montréal local, elle envoyait ses good vibes teintées de poésie avant de remporter le prix du EP rap de l’année au GAMIQ sacrant ses efforts autodidactes et surtout solitaires. 2 ans plus tard, la rappeuse dévoile son premier album Règle d’or pour lequel elle n’hésite pas à enchainer des collaborations qui enrichissent l’album d’inspirations diverses, mais toujours placées sous le signe d’un rap inspiré et volontaire.

Une artiste à suivre

Même sans être un fanatique de cette musique urbaine, Règle d’or pourra vous séduire par l’art consommé de la rime prônée par une chanteuse décidée à percer. Les flows se suivent dans une belle unité faite de cohérence et de recherche appliquée. Les expérimentations se suivent pour un album que l’inspiration de Marie-Gold parvient à construire morceaux après morceaux. Les lignes tranchées, à l’évidence toujours renouvelée, la fluidité et le rythme ne faiblissent jamais pour 11 morceaux qui créent une vraie attirance. Depuis La Seule règle jusqu’à Pousse ta luck en passant par Aucun bling, aucune vulgarité ni aucun raccourci par les codes parfois paresseux du rap, la chanteuse sait creuser ses morceaux. Et les hexagonaux tomberont sous le charme de cet accent pas anodin, surtout quand elle prononce le mot Luck à la québécoise dans Pousse ta luck. Le français est prédominant avec des incursions anglaises qui se mélangent avec talent. Marie-Gold invite des artistes issus des scènes musicales québécoise et francophone pour des incursions qui ne dépareillent pas. La connexion de la jeune chanteuse avec une culture rap toujours vivace convainc très vite. Le label Faux Monnayeurs se charge de distribuer l’album sur toutes les plateformes et de rendre visible le clip de Mémoire sur artsixMic. Après une première expérience au sein de la formation Bad Nylon, c’est un séjour en Belgique qui décide la rappeuse de tenter sa chance en solo, ce qu’elle fait après son retour à Montréal pour le premier EP que l’on sait. Elle a participé au festival OUMF, à la Osheaga Block Party, au MEG, au FRIMAT et également aux Francos de Montréal. La jeune femme a la tête bien faite puisqu’elle a poursuivi ses études en génie physique à la Polytechnique de Montréal.

Règle d’or est un album qui se redécouvre écoutes après écoutes, accessible à tous, fans de rap confirmés ou néophytes. L’album est disponible, il ne reste plus qu’à découvrir cette chanteuse à l’inspiration foisonnante et au talent palpable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici