Réforme de la Ligue des Champions : à quoi faut-il s’attendre ?

Les discussions vont bon train sur l’éventualité d’une « ligue fermée » de la Ligue des Champions. Entre les partisans et les détracteurs d’une telle initiative, le sujet fait couler beaucoup d’encre et aucune décision n’a été prise pour l’instant. L’idée ne laisse pas indifférent les opérateurs de paris sportifs qui en suivent le développement de près pour adapter leurs services selon la décision qui sera finalement adaptée. En attendant, vous pouvez continuer à jouer à vos jeux d’argent favoris et à Casino777 notamment en profitant de promotions lors de votre inscription. 

Ligue des champions

Chez PMU aussi, c’est la foire aux promotions grâce au code promotionnel pmu qui vous octroie de jolis bonus en 2020. Mais qu’en sera-t-il de l’avenir de la Ligue des Champions ? Faut-il voir dans une ligue fermée une opportunité pour le football européen ou la fin d’une ère ? Retour en quelques lignes sur les dernières informations que nous avons sur cette réforme tant attendue et tant redouté.

Une solution d’ici 2022

L’idée d’une Ligue fermée traîne sur la table des dirigeants européens depuis de nombreuses sans que personne ne prenne l’initiative de la proposer concrètement. C’est désormais chose faite, et comme il fallait s’y attendre, le sujet est loin de faire l’unanimité. Andrea Agnelli, l’actuel président de l’ECA, et président du club de la Juventus de Turin a déclaré qu’une solution devrait être trouvée d’ici 2022.

Auteur de propos polémiques sur l’illégitimité de certains clubs à participer à la Ligue des Champions malgré leur classement dans le podium des championnats européens, Andrea Agnelli a été fustigé par les spécialistes du football qui se sont indignés de ses propos. Le dirigeant italien ne s’en est pas découragé pour autant et s’en remet à l’UEFA dont l’aval est obligatoire pour autoriser une telle opération. On ne sait pour l’instant pas si cette réforme concerne la Ligue des Champions du football féminin.

À quoi pourrait ressembler la Ligue des Champions en 2024 ?

Si jamais la réforme est adoptée, la Ligue des Champions en mode « Ligue fermée » sera effective à partir de 2024. Elle comprendra alors 4 groupes de 8 équipes. Moins d’équipes donc, pour plus de matchs de prestiges, ce qui va automatiquement engendrer d’importantes recettes financières aux clubs participants.

Les 24 équipes de 32 participantes vont automatiquement être reconduites lors de la saison prochaine. Autrement dit, seuls les grands clubs européens avec un palmarès historique important vont participer à cette ligue fermée, au détriment d’autres clubs historiquement moins importants dans la compétition.

L’indignation des championnats nationaux

Comme il fallait s’y attendre, les ligues et championnats nationaux n’ont pas tardé à exprimer leur indignation devant une telle éventualité. Et pour cause, dans le cas où la réforme prendrait effet, aucun petit club, aussi performant qu’il ait été au cours de sa saison, ne pourra participer ne pourra se qualifier à la Ligue des Champions.

On sera ainsi privé d’équipes comme l’Atalanta Bergame ou le Club de Bruges qui se sont pourtant illustrés lors de leurs participations en CL. L’UEFA en juge impartiale a estimé ces arguments recevables et a décidé d’annuler une réunion prévue le 11 septembre 2019 qui allait statuer sur les modalités d’une telle décision.

Andrea Agnelli, très favorable à la naissance d’une ligue fermée ne manque pas d’arguments pour appuyer son idée. Selon lui, cette réforme servira avant tout le football puisqu’on aurait ainsi plus de matchs européens de prestige. Mais les ligues nationales sont loin d’être d’accord avec le président turinois et n’y voient qu’un argument superficiel pour occulter les réels intérêts d’une telle réforme, à savoir plus d’argent pour les grands clubs. Quoi qu’il en soit, cette réforme n’a pas manqué de susciter le débat et moult polémique en attendant d’en connaître le dénouement d’ici 2022, peut-être…

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici