Rodin amoureux ou Rose, Camille, et tant d’autres (Editions Rabelais)

RodinRodin amoureux ou Rose, Camille, et tant d’autres (Editions Rabelais)

On découvre Rodin de façon intime avec Frédéric Ferney qui nous avait déjà dévoilé les amours de Picasso.

D’abord Rose et ensuite Camille

En effet, si l’art de Rodin reste au premier plan, il est indissociable des rencontres de femmes qui l’ont marqué à jamais, Rodin le génie de la sculpture. Bien sûr, la première fut Rose. Rose Beuret. Elle a gardé sa place auprès du grand maître, toute sa vie, puisqu’il l’épousa à sa toute fin de vie. Rose n’a pas été l’unique, loin de là ! Elle en a vu des conquêtes de son homme.

Et la plus marquante fut Camille Claudel, bien sûr. Une sorte de passion à travers leur don mutuel pour la sculpture. Camille était son élève, mais Rodin sait qu’elle lui en apprend tous les jours même s’il ne le lui dit pas. Deux génies ensemble. Jusqu’au jour où Camille n’existe plus pour Rodin. Camille, enfermée durant plus de trente ans par les siens, dans un asile psychiatrique. Abandonnée de tous. Plus jamais elle ne sculptera.

Si Frédéric Ferney raconte les amours de Rodin, il laisse une grande part au génie de Camille Claudel, comme s’il la réhabilitait aux yeux de tous. Difficile de parler de la vie de Rodin sans décrire la vie terrible de Camille.

Puis toutes les autres

Mais Rodin ne vit qu’à travers son art, ses modèles, ses femmes qu’il sculpte dans les moindres détails, même les plus intimes et de différentes façons :
Rodin ne se contente pas toujours du plaisir des yeux, il aime malaxer la glaise et pétrir la chair ; sa sensibilité exige d’y mettre les doigts et le reste, même s’il ne parvient pas toujours à ses fins. p.133

Rodin était un passionné. Un vrai. Passionné de la Nature. Rien ne devait lui résister. Inutile de compter ses conquêtes. Autant de conquêtes que de modèles ! ou presque ! Au nom de la nature. Au nom de l’Art ! Au nom de la femme.
Frédéric Ferney nous dresse un portrait d’un homme étonnant et qui a eu une vie créée autour de la femme qu’il a adulée comme personne même s’il ne les a pas rendues heureuses…

Encore un très joli petit livre illustré des Editions Rabelais à lire et à contempler sans fin.

[vc_text_separator title=”RESUME DE L’EDITEUR ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

ll y a un paradoxe Rodin : c’est à la fois un coeur célibataire, et un amoureux des femmes – ou plutôt de LA femme –, dont il a cherché le secret toute sa vie. Ni séducteur, ni libertin, ni dépravé, c’est d’abord un adorateur.
Rose, Camille, Claire, Gwendolen, Isadora, Hilda, Nuala, Jeanne…, lui ont prêté leur corps autant que leur âme. Il les a aimées pour les comprendre, et les comprendre pour les recréer à partir de la matière inerte. Les pétrissant, les modelant, les révélant, les redressant: Rodin est un redresseur de corps.
Et quoi de plus fécond que le désir pour tendre un miroir à la Nature ?
Les voici donc, ces modèles, ces maîtresses, ces amantes, ces passantes, ces muses, sans lesquelles le petit Auguste ne serait jamais devenu le grand Rodin.

Date de parution : le 18 octobre 2016
Auteur : Frédéric Ferney
Editeur : Editions Rabelais
Prix : 14,80 € (140 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here