La saison des femmes, un film bouleversant de Leena Yadav

La saison des femmes
La saison des femmes Photo © Seville International

La saison des femmes, un film bouleversant de Leena Yadav

Leena Yadav centre son film sur la vie des femmes indiennes au XXI°siècle. L’histoire est une pure fiction mais ce pourrait aussi bien être un documentaire sur la femme indienne aujourd’hui.

La saison des femmes se passe dans un village situé au nord-ouest de l’Inde. Des villages, perdus au milieu de nulle part, essaient de survivre aux difficiles conditions de vie. C’est un conseil de village qui gère le village entier. Et bien entendu, il est essentiellement constitué d’hommes. Mais cette fois-ci, une poignée de femmes va défendre leurs droits de plus en plus fermement. Cette fois-ci elles veulent une télévision ! Non seulement on découvre à quel point ces femmes, même toutes jeunes femmes, sont maltraitées par leurs maris,  ou tout simplement par des hommes, mais aussi par leur propre famille qui n’hésite pas à les « vendre » contre une dote importante, à leur futur mari. Et ce, dès l’âge de 15 ans !

[…] c’est un film centré sur la femme qui dénonce une réalité […]

Leena Yadav, elle-même indienne, a eu du mal à réaliser son film, dans son propre pays, du fait d’être une femme.
Son film est à la fois très dur, très violent et aussi très émouvant et aussi très drôle ! Il est centré sur la vie de quatre femmes, toutes différentes et en même temps très proches les unes des autres. On souffre avec elles des nombreux coups qu’elles reçoivent des hommes. Aucune n’y échappera. Et ça se transmet de génération en génération. Heureusement, la fin du film émet une touche positive…
La saison des femmes n’est pas un film féministe comme certains le disent. Non, c’est un film centré sur la femme qui dénonce une réalité d’aujourd’hui. Réalité insupportable. Mais réalité que nous ne pouvons plus ignorer.
Très belles images, très belle lumière, très belles couleurs des habits des femmes, très belles danses, très beaux chants. On découvre les belles cultures indiennes et une façon de vivre bien différente de la notre. Et bien sûr une très belle solidarité féminine. Les actrices sont étonnantes de vitalité, d’énergie vitale alors que leur vie est loin d’être jouissive. Leena Yadav veut dénoncer cette façon de vivre qui existe encore aujourd’hui sur notre Planète. Son film ne sera peut-être jamais projeté dans son pays à cause de la censure. Et ses actrices engagées seront peut-être maltraitées suite à ce film, traitées de « putains » sans aucun doute. Et c’est cela qui est encore plus terrible.
Allons voir ce film magnifique comme une sorte d’hommage rendu à ces actrices et à toutes les femmes qui souffrent de maltraitance dans le Monde.

[vc_text_separator title=”SYNOPSIS ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]


La saison des femmes
Inde, Etat du Gujarat, de nos jours. Dans un petit village, quatre femmes osent s’opposer aux hommes et aux traditions ancestrales qui les asservissent. Portées par leur amitié et leur désir de liberté, elles affrontent leurs démons, et rêvent d’amour et d’ailleurs.

Sortie : le 20 avril 2016
Durée : 1h56
Réalisateur : Leena Yadav
Avec : Tannishtha Chatterjee, Radhika Apte, Surveen Chawla
Genre : Drame

[vc_text_separator title=”BANDE ANNONCE” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

1 commentaire

  1. En effet, ce n’est pas un film féministe. C’est simplement un film oú on s’intéresse aux conditions de vie des femmes , montre la violence qui leur est faite, leur exclusion du pouvoir. C’est un film qui montre des femmes qui s’organisent pour agir sur cette condition et la transformer. C’est un film fait par une femme qui affirme dénoncer des conditions de bie inacceptables tant elles sont brutales et injustes. Un film qui a rencontré des difficultés de production parce que la réalisatrice est une femme qui, par sa détermination à réussi à le faire jusqu’au bout. Bref, madame de loriol, il semble que vous ne sachiez pas ce que signifie le mot féminisme puisque tout ce que vous nous racontez ici en est une démonstration simple et nette. Votre article même, si ce n’était sa bizarre distanciation, s’y inscrit tout aussi bien.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here