Sensibilité et fraicheur avec Fragments de femmes au Théâtre de la Contrescarpe

Fragments de femmes
Fragments de femmes, mise en scène de François Rimbau assisté de Fabien Le Mouël, Le Feux de la Rampe

Sensibilité et fraicheur avec Fragments de femmes au Théâtre de la Contrescarpe

La scène parisienne des Feux de la Rampe a vécu un dernier moment d’émotion avant sa clôture définitive. La salle était largement remplie pour assister à Fragments de femmes et rendre un dernier hommage à un lieu emblématique de la vie parisienne, à la fois lieu de vie et de représentations qui a vu défiler tant de jeunes talents et de futurs espoirs de la scène. Les 3 comédiennes ont livré une prestation largement saluée pour figurer la diversité du statut de femme, avec ses joies, ses doutes, ses peines, ses hauts et ses bas. La pièce est dorénavant visible au Théâtre de la Contrescarpe.

Un tableau complexe

Chacune des trois comédiennes évolue en solo ou en groupe pour des mini-séquences toutes différentes les unes des autres. 25 tableaux se suivent pour un panorama large et non exhaustif des aspirations de la femme moderne. Entre élans amoureux et peines de coeur, grands espoirs coups de blues, Solène Gentric, Alix Schmidt et Cécile Théodore ne se ménagent pas pour capter l’attention d’un public conquis. Des instantanés du quotidien défilent sur une scène transformée en placard à chaussures, chacune enlevant ses souliers à la fin de chaque numéro pour les disposer en bordure de scène. L’ambiance est surtout à la mélancolie dans un spectacle qui rend hommage à toutes ces femmes fortes et déterminées qui connaissent des pics de moins bien au détour d’une déception amoureuse ou d’un coup de pompe. La sensibilité est à l’honneur car derrière les grandes déclarations d’intention et les résolutions enflammées se trouvent des coeurs d’artichaut qui ne demandent qu’à connaitre l’harmonie avec une moitié sincère et authentique. Quelques échanges avec le public renforcent la proximité, l’atmosphère est au réalisme et aux quasi témoignages avec des comédiennes qui se veulent le reflet de toutes celles qui vivent leur vie le plus simplement du monde, en restant avant tout elles-mêmes, fraiches et naturelles.

3 représentations de Fragments de Femmes aux Feux de la Rampe ont pu démontrer le potentiel de comédiennes tour à tour truculentes et impétueuses mais toujours honnêtes dans un numéro touchant à découvrir dorénavant au Théâtre de la Contrescarpe.

Lieu :  Théâtre de la Contrescarpe (Paris)
Dates  : tous les lundis à 21h30 du 30 avril au 25 juin 2018 (Relâche le 7 mai)
Metteur en scène : François Rimbau assisté de Fabien Le Mouël
Avec : Solène Gentric, Alix Schmidt, Cécile Théodore

Note
Originalité
Mise en scène
Jeu des comédiennes
Texte
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here