Servitude, tome 4 : une BD de Fabrice David et Éric Bourgier (Soleil)

Couv_215918

Date de sortie : 25 juin 2014
Auteurs : Fabrice David (scénario) et Éric Bourgier (dessin)
Prix : 14,50 € (48 pages)

Servitude est un univers conçu par Fabrice David (Carthage, Les Voies du Seigneur, Le Crépuscule de Tellure, Live War Heroes…) et Éric Bourgier (Live War Heroes). Un projet qui a pris plusieurs formes (les auteurs ont mis près de 10 ans à mettre ce monde sur pied) avant de devenir cette série BD culte, prévue en cinq tomes. C’est donc déjà l’avant-dernier épisode qui est paru au début de l’été.

Résumé de l’éditeur :

Les Fils de la Terre ont perdu leur roi et peut-être même la guerre lors de la terrible bataille d’Al Astan qui a vu le duc d’Omel et ses alliés s’imposer.
Pris au piège dans la cité marchande et grièvement blessé, Kiriel finit par trouver une bien étrange échappatoire grâce à l’arrivée d’un providentiel navire iccrin et à l’intervention de Fl’ar.
Mais qu’en est-il réellement du passé de la mystérieuse générale de Péloris ? Et quel rôle viennent donc jouer les serviteurs des Anges dans cette sombre machination qui répand le chaos sur l’ensemble du continent ?

PlancheA_215918

La richesse de l’univers de Fabrice David est telle qu’il aurait pu en faire un scénario gigantesque réparti en d’innombrables albums. Mais ce n’est pas le choix opéré puisque la série est à l’aube de son épilogue avec ce quatrième album, intitulé Iccrins. Après celui des Dragons et des Géants, c’est vers le peuple des Anges que nous emmène cette fois le récit. Des Anges qui se révèleront bien plus cruels qu’on ne le pense. Fidèle à sa trame scénaristique, l’auteur garde toujours en ligne de mire la guerre qui fait rage et divise les Fils de la Terre, orchestrée par le Dieu Créateur. Un voyage qui surprend encore et toujours, avec une intensité rare. Servitude est une merveille, qu’on verrait bien un jour adaptée en série télé à la manière de Game Of Thrones.

Une merveille sublimée par le dessin d’Éric Bourgier, au réalisme et à la finesse inégalée. On contemple ainsi de magnifiques planches, ornées d’une coloration subtilement  déclinée de tons sépias. Le résultat est à couper le souffle.

On redoute ainsi, au moins autant qu’on l’attend, la fin de la série avec le prochain et dernier album. Une série d’ores et déjà culte.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here