Sortie DVD/VOD du très beau et naturaliste film L’incroyable histoire du Facteur Cheval le 22 mai 2019.

Si le nom de Facteur Cheval parle a priori à tout le monde, peu connaissent sa réelle histoire et la détermination qu’il mit dans l’accomplissement de l’oeuvre de sa vie. 33 ans passés à bâtir le Palais Idéal ont englouti sa vie dans une fuite en avant faite de détermination et d’application. Car c’est en plein coeur de la Drôme dans le petit village de Hauterives qu’il a patiemment assemblé, pierre après pierre, un véritable monument à l’honnêteté. Le film de Nils Tavernier insiste sur les paysages somptueux de ce morceau de terre dans lequel un homme simple parcourait la région 10 heures par jour avant de s’affairer 10 autres heures dans sa folie architecturale. Sa femme, ses enfants, son travail, il semble avoir parcouru sa vie comme un rêve, le regard éteint sur les autres mais l’esprit affairé à finir son grand oeuvre. Pas d’effets spéciaux ni de détours pour un film ouvertement naturaliste avec un homme têtu comme une mule, apparemment limité mais plus fort que beaucoup d’autres.

Un film rare au XXIe siècle

C’est peu dire que le film brille par sa beauté plastique. Les plans se transforment en tableaux, les jeux de lumière enjolivent les scènes et la nature semble immense pour ces petits êtres humains futiles et temporaires. L’un d’eux pourtant est rentré dans l’histoire par l’édification d’une oeuvre architecturale classée comme naive et inspirée des lectures faites par le Facteur Cheval sur les temples d’ailleurs, Angkor au Cambodge ou les constructions Maya d’Amérique du Sud. Il en a fait un fabuleux patchwork à l’aide de pierres trouvées dans les environs de son habitation et de mortier qu’il assemble lui-même. Loin d’être un ingénieur de formation, il n’a qu’une minuscule expérience d’apprenti boulanger pour savoir manier la matière. Le film montre la distance récurrente qu’il installe entre lui et ses proches, sa première femme, sa seconde femme, son fils, sa fille, il semble désespérément seul car incapable de supporter l’oeil d’autrui sur lui. Protection ou limite intellectuelle, la raison importe peu car l’important pour lui est de voir, jour après jour, son oeuvre avancer. Laetitia Casta et Bernard Le Coq entourent un Jacques Gamblin taiseux et amaigri dans un grand rôle de composition. Le rythme est lent, presque indolent, et il est plus qu’agréable de se perdre dans des images hypnotiques où le petit homme marque l’histoire jusqu’à se faire remarquer par André Malraux. Depuis, le Palais Idéal est rentré dans l’inventaire des monuments historiques, et ce n’est que justice.

L’incroyable histoire du Facteur Cheval est ce qu’on appelle un beau film, à découvrir en DVD ou sur la VOD à partir du 22 mai pour découvrir une oeuvre singulière et attachante. Un film qui tranche en ces temps de blockbusters sans âme, car le film en a une, indubitablement.

Fin XIXème, Joseph Ferdinand Cheval, est un simple facteur qui parcourt chaque jour la Drôme, de village en village. Solitaire, il est bouleversé quand il rencontre la femme de sa vie, Philomène. De leur union naît Alice. Pour cette enfant qu’il aime plus que tout, Cheval se jette alors dans un pari fou : lui construire de ses propres mains, un incroyable palais. Jamais épargné par les épreuves de la vie, cet homme ordinaire n’abandonnera pas et consacrera 33 ans à bâtir une œuvre extraordinaire : “Le Palais idéal”.

Sortie DVD : le 22 mai 2019
Durée : 01h45
Réalisateur : Nils Tavernier
Avec : Jacques Gamblin, Laetitia Casta, Bernard Le Coq
Genre : voir fiche allociné
Prix : 14,99 € (DVD)
Acheter : sur Amazon

Note
Originalité
Réalisation
Scénario
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here